Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

En direct du marché

Du lever au coucher, savourer un thé c’est sacré

Loin devant le café, son principal concurrent, le thé est la boisson chaude la plus consommée au monde, mais il serait dommage de cantonner son usage au seul petit-déjeuner ou à la pause de 17 heures. Le thé, à l’instar du vin, peut entrer dans la composition d’un menu raffiné : le poisson s’accommode à merveille des thés verts, une viande rouge avec de grands crus chinois ou une viande blanche d’Oolongs boisés. En cuisine, le thé se prête à mille recettes : réhydratez, par exemple, vos pruneaux dans une infusion de thé bouillant qui leur donnera un goût subtil et en réhaussera le goût. Lorsque l’infusion est froide, les pruneaux sont à point.
collage thésTrès connue, la recette de la crème aux oeufs, s’acoquine à merveille d’une cuillère à soupe rase de thé matcha avant de passer au four. Sans pour autant sacrifier au rituel de la cérémonie du thé, qui peut durer d’une à cinq heures, l’usage exige qu’à chaque théière soit attribué un thé de même cru et de même grade, surtout si votre théière est en terre cuite. L’idéal serait d’en posséder trois : une pour les thés de Ceylan de Chine ou d’Inde non fumés, une pour les thés fumés et une troisième pour les thés parfumés. Oubliez le robinet et préférez l’eau minérale ou l’eau de source. Les Chinois ne sucrent pas le thé mais si vous y tenez absolument, optez pour du sucre candy, du sucre de canne roux ou du miel au goût neutre. Le lait se verse toujours froid dans une tasse vide, avant le thé. Enfin, faites toujours chauffer la théière avec de l’eau chaude pour éviter les chocs thermiques et respectez les dosages et temps d’infusion mentionnés sur les paquets.

Du béotien à l’expert
Caricaturalement, on distingue les thés parfumés, qui permettent une approche facile, des thés nature, qui ont la faveur des connaisseurs. Généralement, on débute l’apprentissage des thés avec les thés parfumés. La consommation de thé a doublé ces 20 dernières années en France mais ne concurrence pas celle du café qui lui est dix fois supérieure. A l’achat, évitez définitivement les préparations en sachets (inventés aux Etats-unis en 1904) et préférez toujours le vrac. Les sachets en gaze ou mousseline pliés et non collés sont acceptables. En Europe, la majorité des thés vendus sont des mélanges “jardins”, issus de différents terroirs. mais il est possible, bien que plus rare, de se procurer des thés d’une seule provenance mentionnée sur l’étiquetage. Enfin, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus : si vous avez l’habitude de servir le thé avec une rondelle de citron, remplacez cette dernière par une tranche d’orange qui développe son fruité. Pour renforcer l’arôme de votre breuvage, ajoutez une pincée de sel fin sur les feuilles avant de verser l’eau frémissante. Si l’on vous offre du thé, veillez à toujours le conserver dans le noir car la lumière altère ses parfums. Dans le fond d’une boîte en fer ou d’un pot de terre cuite, vous placerez deux rondelles de buvard qui absorberont toute trace d’humidité.

alignement de thes facebookMes bonnes adresses
A Marseille, une jolie sélection signée Dammann chez Luciole (15, rue Venture, 1er arr. ; 04 91 33 10 00) ; le Palais des thés (57, rue Paradis, 1er arr.) ; le café des thés (6, place Emile-Sicard, 8e arr. ; 04 91 71 94 08) ; le comptoir Marlau (209, bd de la libération, 4e arr.)
A Aix, Plaisirs des Thés (29, rue d’Italie ; 04 42 53 01 91).
A Avignon, T, Truc et Tralala, 22, rue Saint-Etienne (angle rue Joseph-Vernet).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.