En direct du marché

Savim de printemps 2016, l'ancrage dans le terroir

Le prochain Savim de printemps est annoncé. Quatorzième du nom, ce salon tout entier voué à la gastronomie et à la viticulture témoigne d’un insolent taux de fréquentation. « Pour l’édition de printemps, toujours moins emblématique que celle qui précède Noël, 250 stands sont d’ores et déjà réservés, annonce Philippe Colonna. Je dénombre environ 55% de viticulteurs avec une prédominance pour le Languedoc et les Côtes du Rhône » poursuit le fondateur du Savim qui le co-dirige avec son fils.

collage savim ok
Les fromages de Hugues Lataste, éleveur-transformateur-affineur à Landiras (33). Pierre Matayron, éleveur-transformateur de porc noir de Bigorre à Lasserade (31). Les fameux bonbons vosgiens et le mythique taureau de Camargue

La lecture du programme laisse apparaître quelques nouveautés à l’instar de la venue de CDHV, une fabrique familiale de bonbons des Vosges qui, depuis plusieurs générations, marie sucre et senteurs de pin, eucalyptus et menthe. Des Vosges à la Corse, il n’y a qu’un trait d’huile d’olive, celle du moulin Oltremonti à Linguizzetta qui vient de recevoir une médaille d’or au concours agricole : « La présence de ces mouliniers qui travaillent en bio est un événement » se réjouit Philippe Colonna. La truffe du Vaucluse (la Truffe noire à Villedieu), les pruneaux bios d’Agen (maison Cabos depuis 1925) et la venue du chocolatier, compagnon du tour de France installé à Avignon, Mathieu Tarbocia, apparaissent aussi comme des incontournables du salon.

Bientôt l’été, bientôt les rosés
« A l’approche de la saison estivale, il est normal que la présence des rosés soit plus appuyée qu’en novembre, analyse Colonna. Il y aura les domaines varois de Blacailloux et Gavoty mais aussi quelques perles des côtes-du-Rhône septentrionaux comme le domaine Richard en condrieu et saint-joseph ». Impitoyable sur ce qui a fait le succès de son salon, Colonna le martèle : « Le Savim est un salon de producteurs, d’éleveurs et de viticulteurs. Chez nous, pas de négociants ni de revendeurs ». Tendance lourde qui se confirme année après année : la présence de plus en plus assumée des coopératives : « Il y aura quelques coopératives au Savim car j’estime que c’est du sérieux maintenant, elles font de gros efforts qualité et certaines proposent des rapports qualité-prix intéressants, surtout pour les jeunes consommateurs ».

Les amateurs de viande ne seront pas oubliés : une conférence sur les qualités nutritionnelles exceptionnelles du taureau de Camargue sera animée samedi 19 mars de 11h à 12h30. A l’issue de la conférence, le public aura l’occasion de déguster de la viande de taureau AOP cuisinée par Roger Merlin (cuisinier, fondateur du conservatoire des cuisines de Camargue) et Pierre Milhau de l’AOP taureau de Camargue.

Pour gagner votre entrée gratuite au salon Savim, cliquer ici et imprimer
Savim de printemps, du 18 au 21 mars de 10h à 20h au parc Chanot, Marseille 8e arr., métro rond-point du Prado.
Entrée : 8 € et/ou 4 € avec un verre à dégustation gravé. Pour les cours d’initiation à la dégustation de vin (13h, 15h et 17h),
s’inscrire auprès des hôtesses à l’entrée.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux