Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Restaurants en Provence

Au Limone, toute la chaleur de la Sicile à la carte

limone collage okL’adresse ne change pas, Caroline et Patrizia non plus. De l’accueil aussi délicat que sympa, à la cuisine, aussi généreuse que franche, le Limone figure en bonne place au palmarès des tables identitaires de la ville. Comme son nom le laisse entendre, le Limone présente une carte sicilienne, incisive et de caractère, mêlant les saveurs calcaires et salines de la salade de poulpe de roche surlignée d’un trait d’huile d’olive ardente et de gouttelettes de citron, aux arômes de la garrigue brûlée par le soleil, avec cette cuisse de lapin mijotée aux petits légumes posée sur une tranche de polenta grillée aux épices. Patrizia est généreuse, volubile même, disséminant partout des herbes (rognons de veau superbement cuits, rosés à coeur, rissolés en surface, poêlés aux échalotes confites et marsala), jetant des poignées de fenouil, câpres et parmesan sur un saint-pierre au four. En salle, le service ne faiblit pas mais garde le sourire. A l’heure des cannoli, de la tourte aux pommes et au thym et du plantureux moelleux châtaignes-chantilly au yaourt et citron, alors que Caroline veille au bonheur de chaque table, Patrizia sort la tête de la cuisine. D’un regard, elle interroge : – Tout s’est bien passé ? » Les sourires heureux suffiront à son bonheur. Alors faut-il y aller ? Oui et toujours oui car il nous reste à goûter les calamarata con cinghiale (pâtes au sanglier et au porc-sauce tomate, thym, romarin et parmiggiano) et la guanciale di manzo (la joue de boeuf marinée aux épices et aux herbes).  Il faut oublier les adresses à la mode et se concentrer sur l’essentiel ; au Limone, l’essentiel, on le trouve dans les assiettes et le coeur de ses patronnes.

Limone, 32, boulevard Notre-Dame, Marseille 6e arr. Résas au 04 91 91 47 64. Formule déjeuner : 17€ ; carte de 35 à 40 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.