Restaurants en Provence

Damien Aldebert, le joker du nouveau Marriott Vélodrome

collage marriottL’ouverture d’un 4 étoiles siglé Marriott aux portes du stade Vélodrome, il y a peu, n’a échappé à personne. Le bâtiment est beau, enveloppe de ses courbes un des pans du nouveau temple footballistique et abrite un restaurant en devenir. Derrière le piano : Damien Aldebert, dont les origines mi-corses mi -aveyro-lozériennes inspirent la plus grande des confiances. En salle : une jeune équipe très féminine assure un service sans reproche. Au déjeuner, quelques costumes encravatés voisinent avec trois dames recroquevillées sur leur table comme sur leurs confidences, inquiètes que les voisins perçussent un dixième de leurs propos. L’ambiance est heureuse, Sophie Henry, la directrice de l’hôtel tout sourire, veillant à ce que chacun se sente léger. La carte, pour receler quelques jolies pièces, laisse supposer ce que le restaurant deviendra dans quelques mois, quand, au fil des services, l’application des débuts laissera place à une aisance naturelle. Salade Caesar aux filets de sardines et burger charolais piperade rassurent la clientèle internationale. Marseillais et Provençaux leur préféreront la soupe et fougasse toastée, les ravioles à la brousse et menthe-émulsion pignons de pin, le filet de dorade à la plancha escorté d’une écrasée de pommes de terre aux éclats d’olive taggiasche ou un très beau filet de boeuf-jus au thym frais-patano resti.

Avec sa salade de poulpes au citron, Aldebert tient-là un beau classique charnu, très bien assaisonné, rehaussé d’un trait de citron et surligné d’un filet d’huile d’olive. L’exercice est périlleux, l’équilibre atteint. Très fraîche, la salade est copieuse et met en appétit. Au-delà de la simplicité des assiettes et de leurs évidences, on sent poindre le caractère jeune du chef. Son carré d’agneau parfaitement cuit rosé illustre tout à la fois sa fougue et son envie de liberté. Damien Aldebert sait cuire et rajoute de la difficulté au jeu en associant des jus denses, profonds, sombres, salés qui font claquer les fourchettes. Quelques légumes glacés parachèvent le caractère paysan de l’assiette. Alors faut-il y aller ? Oui car le rapport qualité-prix de la formule du midi (19 €, plat du jour, dessert et café) est l’un des plus intéressants du quartier. Oui parce que le chef travaille de bons produits, parce qu’il reste à sa place et ne se perd pas dans des élucubrations grotesques. La clientèle commence à se refiler l’adresse et il serait dommage que vous ratiez le coche…

Oh Massalia, formule déjeuner 19 € ; carte : 40 €. Terrasse aux beaux jours, brunches dominicaux bientôt.
AC hôtel by Marriott, 4, allée Marcel-Leclerc, Marseille 8e arr. ; réservations au 04 65 65 65 00.

5 Comments

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Effectivement j’ai eu l’occasion d’apprecier la qualite de l’accueil, et le niveau tres eleve de la cuisine du Chef. Un plaisir des papilles, un regal pour les yeux, et le charme d’un service a la Francaise.
    A recommander chaudement.

  • J’ai adoré ce restaurant. Chaque plat réservait une surprise des sens…. Je vais y retourner très vite !

  • J ai également eu l’occasion de goûter à cette cuisine fine qui réveille les papilles gustatives!!! Excellent !!
    Un accueil fort sympathique et un cadre chaleureux !!
    Allez y vous ne serez absolument pas déçus et je n ai pas de parti pris meme si je suis sa maman!!!

  • En ce jour de fête nationale , nous avons découvert ce restaurant en voisins ; il y a de l’émerveillement dans toutes les assiettes . c’est excellent .
    Accueil comme il le faut , cadre dans la modernité et vue sur une terrasse arborée. Un vrai plaisir.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Vin cuit au Mas de Cadenet. Maud Negrel et toute la famille vous invitent à un apéritif convivial et gourmand autour des vins du domaine le samedi 4 décembre à partir de 10h30. Le caveau sera spécialement ouvert toute la journée. À cette occasion, une remise exceptionnelle de 15% sur toutes les cuvées et l’incontournable vin cuit du domaine sera proposée. Infos au  04 42 29 21 59.

► Le food truck de Marseille Provence gastronomie reprend la route pour une tournée solidaire du 26 novembre au 23 décembre. Le food truck fera étapes dans une dizaine de villes et villages du 13 avec, à son bord, un chef sélectionné par la commune hôte. Dans un esprit de solidarité et de partage, les chefs cuisineront et vendront une soupe de leur inspiration et tous les bénéfices de la vente seront reversés à une association caritative locale. Provence Tourisme, organisme en charge de la promotion touristique du 13, prouve-là son engagement et son soutien auprès des professionnels de la gastronomie et des associations pour un tourisme résolument positif. Quelques dates : vendredi 10 décembre à La Ciotat de 18h à 20h . Lundi 20 décembre à Mollégès de 19h à 22h ; mardi 21 décembre à Aix de 11h à 14h et jeudi 23 décembre à Aix de 11h à 14 heures. Infos sur le site dédié ici.

Menu de Noël à Hyères. Les restaurants ouverts les 24 et 25 décembre étant rares, signalons celui de l’hôtel de la Mer et du chef Tom Cariano à Hyères (83). Ce dernier propose pour le 24 au soir et le 25 au déjeuner, une formule à 88 € par personne (hors boissons) composée d’un velouté de courge-noisettes torréfiées et coupe de champagne Moët & Chandon, un ensemble terrine de foie gras-huîtres fraîches et gratinées au poireau et champagne-poisson gravlax, un poulet de Bresse farci aux champignons et sauce truffe, une sélection de fromages et la traditionnelle bûche. Infos et réservations au 04 94 66 41 81.

Sam Kitchen au Montevideo. Jusqu’au 10 décembre, Sam nous propose une carte bistrot-ripailles : soupe du jour, oeuf cocotte-foie gras, confit de canard pommes paillasson, saucisse-gratin de chou fleur, alouettes sans tête, baba au rhum et crème caramel sont proposés les mercredis, jeudis et vendredis avec une carte de cocktails. Et le dimanche 28 novembre, c’est jour de brunch. Entrées de 6 à 9 €, plats de 10 à 14 € et desserts à 4 €. Réservations par SMS 07 57 09 47 92. Le Montevideo, 3, impasse Montevideo, 6e arr. Parking Q-Park Breteuil.

100% truffes à La Benvengudo. Le temps d’un week-end aux Baux-de-Provence, du jeudi 16 au dimanche 19 décembre, La Benvengudo propose une expérience unique et immersive autour de la truffe. Au programme : dégustation de vins en présence du vigneron, participation à un cavage (récolte de truffes) et déjeuner chez le producteur de truffes, démonstration culinaire avec la chef Julie Chaix sur le thème de la tuber melanosporum… A partir de 668, 58 € par personne, infos au 04 90 54 32 54.

► Un Noël à l’accent provençal. L’hôtel La Benvengudo (Baux-de-Provence) fête Noël et le réveillon de la Saint-Sylvestre avec ses clients. La tradition des treize desserts de Noël ne sera pas oubliée, ils seront servis au coin du feu de cheminée le soir du réveillon de Noël. Ces deux formules (à personnaliser) comprennent deux nuits en chambre double et une flexibilité des dates : du 23 au 25 ou du 24 au 26 décembre et du 30 décembre au 1er janvier ou du 31 décembre au 2 janvier. Formule de Noël à partir de 329,50 € par personne. Formule Saint-Sylvestre à partir de 359,50 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.