En direct du marché

A chaque saison son chou

Brocoli, de Bruxelles, vert lisse, rouge ou encore fleur, les choux prennent de plus en plus de place dans les rayons produits frais. A noter aussi : la tendance des magasins bio qui proposent une gamme plus étendue que les grandes surfaces de ces légumes, qui s’accordent avec différents types de plats et de cuisine.
Dans les assiettes depuis l’Antiquité, en France, les choux sont principalement cultivés en Bretagne car le sol est riche et la pluie leur permet de se développer convenablement. D’autres régions françaises comme le Pas-de-Calais, la Manche et les Bouches-du-Rhône sont également connues pour approvisionner les grandes surfaces. Les graines sont d’abord semées en pépinière. Les jeunes choux sont ensuite replantés à l’extérieur. Ces derniers redoutent essentiellement la hernie, qui est un champignon endommageant leurs racines. Les producteurs, connus pour faire des choux bio, protègent leurs jeunes pousses cultivées en serre par un voile.

Des choux selon la saison
Au total, il existe huit variétés de choux. Certaines variétés sont cultivées toute l’année et peuvent être cuisinées sans problème : le chou-fleur, le chou rouge et le chou vert lisse. A l’automne, d’autres variétés accompagnent ces choux comme le chou chinois, qui ressemble à une laitue ou à l’épinard, le chou Romanesco, un “condensé” du brocolis et du chou-fleur, et le chou frisé de Milan. Le mois d’octobre voit arriver également le chou Brocolis, habituellement vert, il peut être parfois violet. Enfin, il faudra attendre la fin de l’année pour pouvoir préparer des plats avec du chou rave ou des choux de Bruxelles.

Des aliments parfaits pour suivre un régime
Le faible taux de calories contenu dans les choux leur permet d’être inscrits dans la plupart des programmes de régime. Riches en fibres, ils stimulent le transit intestinal et leur teneur en minéraux et en potassium leur permet d’en faire autant pour les fonctions rénales. Il faut ajouter enfin leur composition riche en vitamine C.

Choisir et conserver ses choux
Tout dépend da la variété souhaité. S’il s’agit d’un chou frisé, celui-ci doit avoir des feuilles fermes. En forme de pomme et de couleur vert clair ou rouge, les choux lisses doivent quant à eux être lourds, denses et posséder des feuilles craquantes. Après avoir quitté le rayon des produits frais, il y a deux manières de conserver les choux. Il convient de les garder deux à trois jours dans le bac à légumes du réfrigérateur et de les avoir enveloppés au préalable d’un linge humide pour éviter qu’il ne se déshydrate. Pour les garder plus longtemps, une semaine tout au plus, il est conseillé de garder les choux au frais, et surtout à l’abri de la lumière.

Pour les cuisiner
Outre une préparation en salade ou consommé cru, les choux peuvent également être cuits à la vapeur. A noter : la cuisson à grande eau améliore sa digestibilité. Avant de cuire un chou-fleur, il est recommandé de l’arroser d’un peu de citron afin que sa couleur blanche soit maintenue.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter