Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

En direct du marché

La clémentine pour affronter la saison froide

Cultivées essentiellement en Espagne et au Japon, les clémentines consommées par les Français proviennent pour leur part de Corse. Ses apports riches en vitamine C et pauvres en calories lui permettent de se vanter d’être un produit incontournable lors des saisons automnale et hivernale. Idéale pour s’intégrer dans une alimentation saine et équilibrée, les clémentines peuvent être consommées autant au petit-déjeuner, qu’en dessert ou au goûter.
Les spécialistes considèrent l’origine de la clémentine comme étant encore mystérieuse. Certains pensent qu’elle provient d’Algérie. Elle aurait été découverte par Clément Rodier entre 1900 et 1902, dans la région d’Oran, d’où son nom de « clémentine ». D’autres estiment que le fruit vient de Chine. Issues d’un croisement entre la mandarine et la bigarade (orange amère), les quatre variétés les plus connues sont les clémentines de Corse, espagnoles Oroval et Hermandina, marocaines Caffin et Carte Noire.

A déguster dans quelques jours
Les 135 producteurs des clémentines de Corses s’apprêtent à cueillir entre 18 000
et 20 000 tonnes de ce fruit issu des 520 000 clémentiniers cultivés. Dès le début du mois de novembre, les Français retrouveront dans les rayons des magasins et sur les marchés la chair juteuse et sucrée de la clémentine, qui est souvent particulièrement odorante. Ronds et fermes, ses quartiers, recouverts d’une fine membrane sans filaments blancs, doivent être faciles à éplucher. Son goût doit être à mi-chemin entre le sucré et l’acidité.

Des conseils pour bien choisir
Souvent confondues avec les mandarines – ces dernières étant un peu plus grosses -, les clémentines sont orangées et légèrement vertes à l’extrémité. Cette couleur est d’ailleurs la preuve que le fruit n’a pas déverdie en chambre froide. Les consommateurs doivent ainsi être rassurés quant à la couleur verte qui n’empêche pas à la clémentine d’être mûre, sucrée et savoureuse. Présentes dans les magasins de la mi-octobre à mi-janvier, la couleur des clémentines va évoluer vers un rouge orangé. Une attention aux feuilles est également à apporter car leur présence prouve la qualité de fraîcheur du fruit.

Bonnes pour la santé
Avec 40 calories pour 100g, les clémentines sont idéales pour s’intégrer dans une alimentation saine et équilibrée. Elles sont également riches en vitamine C, en nombreux minéraux et oligo-éléments. Même les personnes les plus fragiles peuvent en consommer car leur chair peu acide convient à tous les organismes. Aussi, elles renforcent les résistances des vaisseaux sanguins.

En cuisine
Hormis en dessert, les clémentines peuvent être assorties à des salades ou utilisées pour faire des sauces, des confitures ou des sorbets.

Conserver les clémentines
Après achat, les clémentines se gardent quelques jours à température ambiante. Pour une conservation plus longue – de 1 à 2 semaines, il est conseillé de les disposer dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il est toutefois vivement recommandé de ne pas les congeler.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.