Art de vivre

A lire : la cuisine du marché comme source d'inspiration

 

ma cuisine du marcheLes sites vantant les mérites du locavorisme abondent (lire ici). Si on en croit un sondage commandé par l’Union européenne sur « les attitudes des Européens vis-à-vis de la consommation et la production durables » (1), l’empreinte écologique des produits sur l’environnement constitue pour 83% d’entre nous un paramètre influençant leurs décisions d’achat. Toujours selon le même sondage, nous sommes 72 % à souhaiter un système d’étiquetage obligatoire de l’empreinte carbone des produits. La solution passerait-elle, en partie, par la réhabilitation des marchés ?

Sachant que l’on trouve sur nos marchés des produits qui ont peu voyagé (circuit court) et dont on connait l’origine (traçabilité), il y a une piste à explorer. Dans le droit fil de cette réflexion, le livre de Valérie Lhomme, Ma Cuisine du Marché, propose 150 recettes de l’automne à l’été pour respecter le cycle des saisons. “Faire les courses, synonyme d’obligation pour la plupart d’entre nous, reste pour moi, un réel plaisir une façon simple de se mettre en appétit, d’avoir envie de cuisiner” explique l’auteur. Dans ce livre, les photos, pour appétissantes qu’elles soient, racontent aussi des ambiances et nous plongent dans un univers rustique et branché. A goûter absolument ? La daurade au citron vert et la garbure au confit de canard… des témoignages d’un certain art de vivre à notre portée. A lire, savourer, admirer absolument.

Ma Cuisine du Marché, Valérie Lhomme, 352 pages, Larousse Ed.; 24,90 €.

(1) sondage mené auprès de 26 500 citoyens de 15 ans et plus choisis au hasard dans les 27 Etats membres et en Croatie.
Le Facebook des locavores de Marseille ici

 

 

Infos express

Le grand banquet de quelque 600 couverts, qui devait être servi sur la corniche Kennedy à Marseille le 20 septembre prochain a été annulé. Les services de la préfecture des Bouches-du-Rhône ainsi que plusieurs directions d’établissements hospitaliers, se sont émues de cet événement qu’avaient initié Provence Tourisme, les Apprentis d’Auteuil, les Jardins du cloître, les Casseroles solidaires et Gourméditerranée. Au vu de l’aggravation des conditions sanitaires et d’un risque accru de contaminations, le banquet a été annulé et reporté sine die. Du côté de Provence Tourisme, on affichait, ce mardi, une grande déception.

Table du potager au Chêne Bleu le vendredi 18 septembre , table du potager pop-up au domaine du Chêne Bleu à Crestet. A partir de 19h, découvrez la cuisine des chefs Victor et Eric pour une soirée spéciale autour du grenache ! Contact : Camille Flahaut, au 04 90 10 06 30.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Twittez avec nous