Art de vivre

Accords café-fromage, c'est la nouvelle tendance

Le café est la deuxième boisson la plus consommée dans le monde après l’eau. D’après l’Organisation internationale du café (OIC), 90% des Français boivent du café, dont 85% tous les jours. S’il y a bien un classique français outre le vin, c’est le fromage et en 2014, les Français étaient les champions du monde de sa consommation avec une moyenne de 25,9 kilos de fromages dégustés par personne. Café comme fromage, le constat est simple : ces deux produits aux terroirs et qualités organoleptiques si spécifiques, se retrouvent sur les mêmes temps de consommation : dès le matin, à l’heure du brunch ou après un repas…
Alors, quel café servir après avoir mangé tel ou tel fromage ? C’est l’une des questions régulièrement posées par le jury du concours “Jeune professionnel du café”, organisé par Malongo depuis 20 ans. Fort de cette passion d’un bon café et de l’envie de faire découvrir un univers méconnu et jamais exploité, le torréfacteur niçois a imaginé des accords café/fromage hallucinants avec la même rigueur appliquée aux accords mets/vins.

Et ça, je l’associe avec quoi ?

  1. collage Malongo unAvec un roquefort, l’accord idéal : un Brésil Sul de Minas. Les amateurs de café considèrent le Sul de Minas comme le meilleur. Au nez, son parfum est puissant. En bouche, un café doux, onctueux et persistant avec des notes aromatiques de fruits secs. Méthode de préparation optimale : la filtration V60 ; cette cafetière est capable d’offrir un café filtre très vif et aromatique. Il est conseillé d’utiliser du café fraîchement moulu pour une qualité optimale de la préparation.
  2. Avec un ossau-Iraty, l’accord idéal : un Burundi. Ce café d’une grande finesse est très aromatique avec une belle acidité, un corps et une longueur en bouche moyens. Il est fréquent de trouver des notes vertes végétales en début de récolte. Notes aromatiques : boisées, fruitées et parfois animales. Méthode de préparation optimale : la cafetière à piston pour les amoureux du goût, l’outil des dégustateurs de café. Elle se distingue d’autres types de cafetières par son extrême simplicité et la possibilité de contrôler la force ou puissance du café. La mouture idéale est de taille moyenne/grosse.
  3. Avec un camembert, l’accord idéal : un Malabar Moussonné, d’Indonésie Un café corsé, puissant, masculin avec une impressionnante longueur en bouche. Il dégage des notes de réglisse, épicées et fumées. Méthode de préparation optimale : l’aeropress Une méthode d’extraction douce qui permet d’offrir une grande complexité aromatique à la tasse grâce à un contact total de la mouture avec l’eau chaude. Vous serez surpris par le côté sous-bois (champignon petit gris) du camembert et les notes de terre du café qui ressortent parfaitement à la dégustation.
  4. collage Malongo deuxAvec un beaufort, l’accord idéal : un Honduras, bio typique d’Amérique centrale ; le Honduras est un café rond, d’une belle longueur en bouche et très équilibré avec des notes aromatiques fruitées. Méthode de préparation optimale : la Chemex Cette cafetière au design élégant propose une extraction douce et offre un café rond, très aromatique et sans aucune amertume.
  5. Avec un pont-l’evêque, l’accord idéal : un Congo. Originaire d’anciennes plantations coloniales d’une petite presqu’île du nord-ouest du lac Kivu, cet arabica d’exception est issu de superbes variétés de caféiers (blue mountain et bourbon) cultivées en bordure du lac. Un cru corsé et complet qui offre des parfums intenses, équilibrés par une élégante vivacité. Notes aromatiques : parfumées – florales, fruitées et d’agrumes. Méthode de préparation optimale : la filtration V60 La filtration V60 (lire ci-avant) pour un accord très élégant.

Photos Virginie Garnier / cafés Malongo

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter