Mes recettes

Pour les lendemains de fête, l’aïgo boulido, la soupe à l’ail

Chaque famille a un peu sa façon de faire un aïgo boulido et il existe de nombreuses recettes, le nombre de gousses d’ail par personne allant de 1 à 7 ou 8. Le parfum choisi varie entre sauge, laurier ou plusieurs parfums ensemble ; tout le monde n’aime pas non plus le jaune d’œuf ou le gruyère. La voici telle que je la fais et vous en propose aussi une variante.

aïgo boulidoVotre marché pour 4 personnes : 6 gousses d’ail ; 4 beaux brins de sauge ; 1 jaune d’œuf ; 3 cuillères à soupe d’huile d’olive ; 1 litre et demi d’eau ; sel, poivre, gruyère, du pain de campagne au levain rassis coupé en tranches (2 par personne, ou plus suivant la taille de votre miche).

On y va : mettez dans une casserole d’eau, l’ail épluché, le sel, le poivre. Couvrez, faites bouillir un quart d’heure. Ajoutez la sauge et faites bouillir encore 10 minutes. Mettez le jaune d’œuf dans un saladier, délayez-le avec l’huile, comme pour commencer une mayonnaise, puis ajoutez avec précaution le bouillon de cuisson dont vous aurez enlevé l’ail et la sauge. Versez le tout dans la soupière où vous aurez disposé les tranches de pain. Servez votre aïgo boulido avec un ravier de gruyère râpé.

Variante : préparez des tranches minces de pain rassis dans chaque assiette, salez légèrement, arrosez d’un filet d’huile, recouvrez de lamelles de gruyère, posez dessus un brin de sauge (fraîche, de préférence) et arrosez du bouillon bouillant…

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €