Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

7e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Alivetu, une table aux arômes corses à la rue Sainte

Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Printemps 2022, hiver 2023, en quelque 18 mois, Timothée et Marie ont patiemment bâti leur jolie réputation. Les intentions de la première heure demeurent : une carte solaire, méditerranéenne, assaisonnée de produits et spécialités corses. Si vous n’y avez jamais mis les pieds, vous aimerez les murs en pierre, le mélange de béton-bois et métal… Un rapport brut avec la matière qui trouve écho dans une carte où le produit bien sélectionné domine. A l’heure du déjeuner, on vient chez Alivetu pour parler boulot, retrouver des potes ou partager un repas en famille.
Marie est une hôte délicieuse, présente et discrète juste ce qu’il faut, claire dans ses explications à la lecture de l’ardoise. Carottes glacées-mousseline à l’orange-crumble curry et vinaigrette aux agrumes, pavé de lieu jaune-fondue d’épinards-pommes grenaille et beurre blanc… la formule à 30 € s’envisage aussi avec un dessert lui aussi de saison : un crumble poires-choco et cacao sauce chocolat. Pas mal non ?

Parfait pour s’accrocher aux branches, l’œuf mollet-topinambours rôtis et syphon de pain brûlé réchauffe les cœurs dans le registre boisé-chaleureux. Suit une volaille cuite au BBQ et marinée au raz-el hanout fondante et d’une tendreté fantastique. Elle est posée sur une mousseline de potimarron parfaite, agrémentée d’un petit ragoût de pois chiches aux herbes. Aussi joli que bon, assaisonné et cuit comme dans un rêve. Le repas et les conversations sont légers, portés par un prosecco Serena qui se boit sans réfléchir, la fine bulle met en valeurs les grains jaunes d’une grappe sucrée. Un petit dessert pour accompagner le café ? On avait le choix entre l’assiette de fromages et la crème brûlée cardamome mais la finesse de cette dernière l’a emporté.
Alors, Alivetu, on y va ou pas ? On y court en courant, car le style de la maison s’est affiné en 18 mois et parce que la cuisine est excellente. Tout est limpide et clair, l’ambiance est très cool. Le rapport qualité-prix est parfait. Tim et Marie repmplissent la mission, un sans faute sur toute la ligne.

Alivetu, 145, rue Sainte, Marseille 7e ; infos au 09 83 70 38 94. Déjeuner de 18 à 30 €. Soirées 47 et 57 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.