Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Allauch se prépare au grand brasier de la Saint-Clair

Saint-clair

Passées les fêtes, Allauch prépare sa fête. La Saint-Clair sera célébrée au lendemain de l’Epiphanie, les 7 et 8 janvier prochain. Aux origines de cette tradition, dont on retrouve des écrits à la fin du XVIIe siècle, le profane et le sacré se mélangent, le côté gastronomico-festif ayant pris le pas au fil des siècles. Le principe : on fait cuire une nuit entière, sur de gros tourne-broches et de grands brasiers, huit cochons qui seront vendus à la découpe le lendemain et partagés lors d’un banquet en place publique ou dans les foyers. « Il y a la descente des bergers à Noël et la Saint-Clair en janvier, deux fêtes, traditionnelle et patrimoniale, qui font partie intégrante de la vie de la commune et dont l’écho porte bien au-delà » se réjouit Lionel de Cala, maire d’Allauch. Cette année, la fameuse descente des bergers a été avancée à 18 heures pour faciliter la présence des familles qui ont accompagné le défilé des moutons, des collines, jusqu’à l’église Saint-Sébastien. Au final, plus de 10 000 spectateurs étaient là, du jamais-vu.

Culture et identité
« Tous ces événements sont portés par des bénévoles et j’y vois des signes forts d’attachement au rayonnement de notre culture provençale, note l’édile. Je pense que culture et identité se rejoignent et réunissent des gens sur un même territoire à l’égal de ce qui se vit en Bretagne, en Alsace, en Corse ou au Pays-basque. Allauch a à cœur de faire revivre cette foire commerciale de vente de gibier grâce au comité des fêtes et à des groupes folkloriques comme les Amis d’Allauch ou les Tambourinaïres du Logis-Neuf ». Toute la nuit, les bénévoles se relaieront pour surveiller la cuisson au feu de bois des cochons qui seront proposés à la vente le dimanche dès midi, sur le cours du 11-Novembre. Tout au long de la journée, une foire gastronomique attendra les gourmets. Le produit de la vente des huit cochons est destiné à l’achat des bêtes, au travail des bouchers et reversé au comité des fêtes, permettant ainsi le financement des animations chaque année.
Lionel de Cala se réjouit d’accueillir beaucoup de nouveaux habitants à Allauch et contate qu’année après année, ils rejoignent très progressivement les bénévoles organisateurs des fêtes traditionnelles : – Dans les écoles aussi, les groupes folkloriques transmettent la langue et racontent l’histoire de la Provence, dit-il. Ce serait bien que Marseille aussi revendique ses traditions comme ça se fait dans certains quartiers comme Château-Gombert ». Exemple à suivre.

La Saint-Clair à Allauch, les 7 et 8 janvier 2023, infos à la maison du tourisme, 04 91 10 49 20.

La Saint-Clair, profane et sacrée…

Samedi 7 janvier, 15h30 : marche des Rois dans les rues du village organisée par le groupe Saint-Eloi allaudien en partenariat avec le Comité des Fêtes, la paroisse et la chorale Saint-Sébastien. Sur le cours du 11-Novembre, à 18h30 : lancement de la cuisson des cochons. A 19h, spectacle de cracheurs de feu et camps de vie. De 20h à 22h, retrouvailles à la taverne du Comité des Fêtes avec petite restauration sur place (assiettes de charcuteries et boissons).

Dimanche 8 janvier, à 9h : ouverture de la foire gastronomique et animations camps de vie sur le cours du 11-Novembre jusqu’à midi. A 11h, défilé folklorique du groupe « Leis Ami d’Alau » ; à 11h40, allocutions du maire Lionel de Cala et du président du Comité des Fêtes. A Midi pétantes, vente des 6 cochons et de la charcuterie. De 14h à 16h30, animation camps de vie sur le cours du 11-Novembre.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.