Art de vivre

C’est le premier été du label « fabriqué à Allauch »

label fabriqué à Allauch
Sébastien Passagio

« Nos artisans, producteurs, créateurs et entrepreneurs locaux ont du talent et ils contribuent au rayonnement de notre commune. En conséquence, ils méritent d’être valorisés ». Le maire d’Allauch, commune située entre Aubagne et Marseille, Lionel de Cala, résume on ne peut mieux la philosophie de ce jeune label « fabriqué à Allauch », lancé par son équipe municipale au printemps dernier. « Allauch a souhaité créer une marque de reconnaissance et offrir un gage d’authenticité pour les consommateurs en réunissant sous cette bannière les produits créés, fabriqués ou transformés sur son territoire et souhaite distinguer les produits fabriqués par des artisans, entrepreneurs et créateurs en respectant un certain nombre de critères » poursuit le maire.

Au printemps dernier, les premières entreprises à avoir été labellisées ont été classées en quatre catégories (artisanat d’art et création, artisanat alimentaire, produits manufacturés et les producteurs locaux) et désignées par un jury composé de 5 personnes. Il s’agissait de se déterminer sur des critères tels que le caractère remarquable, emblématique et/ou original du produit, l’ancrage territorial avéré de la création et de la fabrication, la recherche de proximité dans l’approvisionnement en matières premières ou l’intégration des enjeux sociaux et environnementaux dans la démarche de l’entreprise.

Photo de famille autour de Lionel de Cala

Outil vertueux de promotion
Parmi les fleurons allaudiens de la gastronomie locale, le label fabriqué à Allauch a été attribué à Georges Testa (le Moulin bleu), Sébastien Passagio (Au royaume des abeilles), Patrick Llerena (les chips d’Allauch), Cynthia et Olivier Bizeau (la Cuisine de Cyn), Thomas Arnaud (traiteur Metsens), Alicia Fata (les Délices d’Alice) et Odile Nivaggioli (chèvrerie d’Allauch). Déjà membre du Collège culinaire de France, Sébastien Passagio est un nougatier, confiseur et pâtissier heureux ; ses chiques, nougats et suce-miel sont garantis sans conservateur ni additif. L’artisan utilise toujours les fameuses bassines de cuivre (essentielles à une bonne répartition de la cuisson) et explore de nouveaux terrains pour faire vivre le patrimoine : – Je propose aussi des nougats aux marrons glacés, aux mandarines confites, aux noisettes-amandes et aux fèves de cacao » lance-t-il, tout fier de rejoindre le premier cercle allaudien du label. Habitués des marchés d’Aubagne et d’Allauch, Odile et Louis Nivaggioli sont éleveurs et produisent des fromages au lait de chèvre. Le label leur offre désormais une belle mise en lumière et contribuera à accroître leur notoriété. Il en va de même pour tous les autres récipiendaires qui, lors de la cérémonie de remise, ont unanimement fait part de leur fierté et de leur… émotion.

La candidature à l’obtention du label fabriqué à Allauch est gratuite et ce dernier est décerné pour 2 ans. « Nous souhaitons valoriser les talents et la commune alors que tous ceux qui le souhaitent se manifestent », complète Laurent Castillo, conseiller municipal délégué au Tourisme et aux Partenariats.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux