Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Clef verte : la région Sud montre le green exemple

Clef verte
Des bords de mer, à la campagne, jusqu’aux hôtels stylés, la Clef verte encense les démarches responsables

Le tourisme dit durable n’est plus une lubie inventée pour plaire à quelques écolos patentés ; il est devenu évident pour les professionnels, conscients que l’avenir passera par une nature, des paysages, une agriculture et des modes de vie respectueux de l’environnement et de sa préservation. De ce constat est né le Clef verte, premier label international de tourisme durable pour les hébergements touristiques et pour les restaurants.

Le palmarès national 2023 des Clef Verte vient d’être rendu public avec plusieurs données encourageantes : en France, 1077 établissements ont obtenu la labellisation : un record historique, notamment dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur qui connaît la plus forte progression, avec près de 40 % d’hébergements supplémentaires labellisés. La région Sud (ex-Paca) représente 1 % du tourisme mondial et se positionne comme le plus attractif de France avec 149 établissements lauréats Clef Verte en 2023. Cet essor important se voit renforcé par des partenariats avec la ville de Marseille et l’office de tourisme et des congrès de Marseille en 2019, avec Provence Tourisme en 2022, avec la région Sud et l’office de tourisme métropolitain de Nice Côte d’Azur en 2023.

« Le tourisme durable génère des impacts positifs sur les territoires avec le développement de circuits courts et de proximité, mais aussi des démarches d’économie circulaire. »

Marc Thépot, président de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille

Cette progression coïncide avec l’annonce du gouvernement en novembre 2022 de faire de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur une zone pilote de la planification écologique, alors qu’elle constitue également l’une des plus affectées par la montée des températures et par les événements climatiques extrêmes tels que les sécheresses.

Préserver les ressources naturelles
L’accroissement des besoins et le réchauffement climatique fragilisent les ressources hydriques, comme en témoigne la vague de sècheresse de l’été 2022 qui a affecté le tourisme en Provence. Dans les Hautes-Alpes, le lac de Serre-Ponçon est descendu à 17 mètres en dessous de son niveau habituel, ce qui a entraîné la fermeture au public de 8 de ses plages. Les gorges du Verdon, entre les Alpes-de-Haute-Provence et le haut-Var, se sont elles aussi asséchées, ce qui a entraîné l’interdiction de l’accès au canyon. Dans ce contexte, la préservation de l’eau demeure primordiale. Les établissements lauréats de la Clef Verte, qui représentent 29 millions de nuitées, participent à l’effort général et économisent près d’1,5 milliard de litres d’eau chaque année grâce aux actions mises en place dans le cadre du label : réduction du débit des robinets, des douches et des chasses d’eau, équipements électroménagers performants, récupérateurs d’eau de pluie, arrosage raisonné.

Ces démarches d’économie ont réduit significativement les consommations, entraînant une baisse des charges d’exploitation pour les établissements et préservent les destinations touristiques ainsi que l’environnement.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.