Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Magazine

Dominique Tian rachète le restaurant des Arcenaulx des sœurs Laffitte

Arcenaulx

Jeanne et Simone Laffitte en avaient informé quelques uns de leurs clients et leur personnel voilà quelques semaines. La signature contractant la vente du restaurant des Arcenaulx a eu lieu ce lundi 3 janvier après-midi, le restaurant devenant propriété de Dominique Tian, chef d’entreprises marseillais ; Dominique Tian fut également député des Bouches-du-Rhône de 2002 à 2017 et premier adjoint au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, de 2014 à 2020. « C’est un homme qu’on connaît bien, nous avons mangé ensemble assez souvent et tout est réuni pour que la transition se passe au mieux » a déclaré l’éditrice Jeanne Laffitte qui, dans un communiqué, assure « continuer à gérer la Librairie ainsi que son travail d’éditrice ».

42 ans de maison
« Nous confions le restaurant à Dominique Tian qui nous a assuré ne rien vouloir changer. La décoration, le personnel, le chef de cuisine et la réception demeurent » insiste, pour sa part Simone Laffitte. Eric Mathey (qui a exercé pendant 25 ans à la Grotte de Callelongue) et Eric Cornilleau, chef cuisinier des Arcenaulx depuis 25 ans, continueront à faire vivre le mythe. Simone Laffitte, pour s’assurer d’un bon passage de relais, passera encore quelques mois au restaurant. « C’est une émotion, on ne va pas vous le cacher, avouait cette dernière le 30 décembre au Grand Pastis. Mais nous sommes contentes qu’il (D. Tian, NDLR) respecte tout ce qui a été édifié depuis 1979. Quand on est restaurateur, il y a un rapport avec les gens que l’on fait manger qui se tisse, c’est de l’ordre de l’intime ».

Simone Laffite, une fois la transition faite, se concentrera sur la boutique, la décoration et pourra se consacrer plus encore à sa passion pour le vin. Cette transaction est un heureux épilogue, les nombreux potentiels acquéreurs ayant défrayé la chronique marseillaise depuis 20 ans. On se souvient que MM. Bonnet de l’Epuisette, mais également Jacques et Laurent Pourcel du groupe éponyme et M. Plaindoux, qui rêvait d’y installer le Hard Rock Café, avaient un temps postulé au rachat de cette mythique adresse.
Le restaurant des Arcenaulx entre donc dans le giron du groupe de Dominique Tian qui compte déjà un hôtel Best Western à Marignane aéroport, des hôtels à Paris, en Belgique et en Suisse. On imagine l’émotion qu’ont ressentie aux douze coups de minuit dans la nuit du 31 au 1er décembre, Jeanne et Simone Laffitte, en réalisant que ce réveillon de la Saint-Sylvestre était le dernier qu’elles orchestraient aux Arcenaulx.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.