Magazine

Dominique Tian rachète le restaurant des Arcenaulx des sœurs Laffitte

Arcenaulx

Jeanne et Simone Laffitte en avaient informé quelques uns de leurs clients et leur personnel voilà quelques semaines. La signature contractant la vente du restaurant des Arcenaulx a eu lieu ce lundi 3 janvier après-midi, le restaurant devenant propriété de Dominique Tian, chef d’entreprises marseillais ; Dominique Tian fut également député des Bouches-du-Rhône de 2002 à 2017 et premier adjoint au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, de 2014 à 2020. « C’est un homme qu’on connaît bien, nous avons mangé ensemble assez souvent et tout est réuni pour que la transition se passe au mieux » a déclaré l’éditrice Jeanne Laffitte qui, dans un communiqué, assure « continuer à gérer la Librairie ainsi que son travail d’éditrice ».

42 ans de maison
« Nous confions le restaurant à Dominique Tian qui nous a assuré ne rien vouloir changer. La décoration, le personnel, le chef de cuisine et la réception demeurent » insiste, pour sa part Simone Laffitte. Eric Mathey (qui a exercé pendant 25 ans à la Grotte de Callelongue) et Eric Cornilleau, chef cuisinier des Arcenaulx depuis 25 ans, continueront à faire vivre le mythe. Simone Laffitte, pour s’assurer d’un bon passage de relais, passera encore quelques mois au restaurant. « C’est une émotion, on ne va pas vous le cacher, avouait cette dernière le 30 décembre au Grand Pastis. Mais nous sommes contentes qu’il (D. Tian, NDLR) respecte tout ce qui a été édifié depuis 1979. Quand on est restaurateur, il y a un rapport avec les gens que l’on fait manger qui se tisse, c’est de l’ordre de l’intime ».

Simone Laffite, une fois la transition faite, se concentrera sur la boutique, la décoration et pourra se consacrer plus encore à sa passion pour le vin. Cette transaction est un heureux épilogue, les nombreux potentiels acquéreurs ayant défrayé la chronique marseillaise depuis 20 ans. On se souvient que MM. Bonnet de l’Epuisette, mais également Jacques et Laurent Pourcel du groupe éponyme et M. Plaindoux, qui rêvait d’y installer le Hard Rock Café, avaient un temps postulé au rachat de cette mythique adresse.
Le restaurant des Arcenaulx entre donc dans le giron du groupe de Dominique Tian qui compte déjà un hôtel Best Western à Marignane aéroport, des hôtels à Paris, en Belgique et en Suisse. On imagine l’émotion qu’ont ressentie aux douze coups de minuit dans la nuit du 31 au 1er décembre, Jeanne et Simone Laffitte, en réalisant que ce réveillon de la Saint-Sylvestre était le dernier qu’elles orchestraient aux Arcenaulx.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.