Magazine

Argilla à Aubagne, un restaurant entre poterie et bistronomie

Argilla

C’est un nouveau restaurant à Aubagne qui accueillera ses premiers clients jeudi 7 avril. Une adresse promise à la « bistronomie provençale », selon ses créateurs, en un lieu unique, symbole de la valorisation de la céramique locale. Dans le grand hall d’exposition de la maison du Santon et de la Céramique en plein centre d’Aubagne, on dresse déjà les trente couverts du premier service du déjeuner. « Tous les deux mois, un chef viendra en résidence permettant un renouvellement des styles et de l’esprit créatif » avance Maurice Dufauts, dirigeant du groupe AFC (organisme de formation culinaire de référence de la région Sud), aubagnais, restaurateur, spécialisé dans la formation à l’art culinaire avec, entre autres, Maison Voxia. Argilla

Maurice Dufaut avait contacté les responsables d’Argilla voilà 3 ans mais « ce n’était pas le moment » et c’est au terme de la concession tout récemment que les cartes ont été redistribuées. « Les clients seront servis dans le hall même d’exposition, permettant ainsi un atypique mélange des genres. Nous servirons les plats dans les poteries façonnées par les artisans locaux et valoriseront aussi les métiers de la restauration ».

Locavorisme
Trente couverts, c’est la jauge maximale à laquelle l’équipe s’astreindra « en mode réservation idéalement car c’est le meilleur moyen d’offrir une bonne expérience client. Je préfère refuser du monde et servir correctement, nous prônons la qualité », assure Dufaut qui a aussi misé sur le local avec une quête des meilleurs paysans et artisans locaux. D’Aubagne (pâtes fraîches Regal’Dente, les Deux font la bière, fruits et légumes de Bruno Knipping et Sylvain Bon, volailles de la ferme des Espillières) à Auriol (dom. La Michèle), en passant par Peypin (huiles et miels de la Roche Fourcade), Cuges-les-Pins et Roquevaire, les meilleurs seront réquisitionnés.
Avec une formule déjeuner à 30 € comprenant une mise en bouche, l’entrée, plat, pré-dessert et dessert, les assiettes « offriront des quantités qui tiennent la route », assure Dufaut qui, en fils du pays, a tout misé sur la réussite de l’opération.

Argilla, 59/61, rue de la République, 13400 Aubagne ; réservation conseillée au 04 42 04 05 14, déjeuner du mardi au samedi. Privatisation possible en soirée. 

Des cuisiniers à la carte d’Argilla

Tous les deux mois, un chef prendra le piano en main pour y distiller son style. En avril/mai : Yann Moulin ; en juin/juillet : Florent Saugeron ; en août/septembre : Julia Desplechin ; en octobre/novembre : Olivier Scola ; en décembre/janvier : Régis Hillenweck.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux