Magazine

Où va-t-on croiser la team de la French cuisine cet été ?

French cuisine
(De g. à d.) Adrien Bacqueville partenaire des frères Nègre (Tom et Jon) de la French cuisine.

Le petit monde des traiteurs retrouve le sourire avec, d’un avis unanime, une reprise de l’activité entamée au mois de mars 2022. « Plus aucune restriction sanitaire » soufflent-ils tous ensemble, signe que l’espoir revient à quelques semaines de la saison estivale. « Nous sommes comme les autres, affirme Jon Nègre dirigeant, avec ses frères, Tom et Florian, de la French cuisine et de la Petite Cuisine. Nous sommes en pleine reprise de l’activité car beaucoup d’entreprises ont un réel besoin de fédérer les équipes et il faut compter avec le report que quelques événements privés ». Très ancrés dans leur ville, les trois frères ouvrent leur carnet de bonnes adresses… Les y croiserez-vous ?

Jon, ton meilleur trip cool ?
« C’est l’aïoli du vendredi au restaurant l’Eau Vive à Notre-Dame-de-la-Garde. C’est le meilleur aïoli que je connaisse avec un bon morceau de morue et beaucoup de légumes. C’est un plat généreux, rien de bidon, et le morceau de poisson est parfaitement cuit. C’est très, très bon et proposé à un tarif irréprochable.

Jon, tes restos ?
« La Cantine sur le cours d’Estienne-d’Orves, pour moi, c’est la meilleure carte de la ville. Je me souviens d’une salade d’artichauts frits, c’était une tuerie. Et puis, ils n’en font pas des caisses, ils ne demandent rien, c’est vraiment le meilleur restaurant si tu y vas en famille, avec des clients ou des potes. C’est toujours la même équipe et leur carte de cuisine marseillaise, corse et méditerranéenne est parfaite.
Il y a Coquille aussi, le duo Jules-Marine ça marche à fond. C’est vraiment une bonne adresse à tous les prix. Chez eux, on peut découvrir une carte de plats de poissons habituellement servis dans des restos gastros : l’aile de raie à le grenobloise par exemple, il n’y a qu’eux à Marseille.

Jon, pour boire un coup ?
« Juste à côté de chez nous, il y a la cave Victor parce qu’ils ont de bons produits et un grand choix de très bonnes bières. Je recommande aussi l’Ecaillerie en face du Comptoir d’Endoume. On va aussi chez Zoumaï à Castellane, c’est un bon spot et boire une bière au milieu des cuves c’est unique.

Jon, tu n’as oublié personne ?
« Oui, le resto Tête de chou, on y a fêté des anniversaires et on a bien accroché avec le patron, c’est très bien cuisiné, c’est comme chez nous ».

L’eau Vive, basilique Notre Dame de la Garde, tout en haut, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 37 86 62
La Cantine, 27, cours Honoré d’Estienne d’Orves, Marseille 1er ; infos au 04 91 33 37 08
Coquille, 8, rue Euthymènes, place Thiars, Marseille 1er ; infos au 04 91 54 14 13
Victor – Cave et Bistrot, 20, rue d’Endoume, Marseille 7e arr. ; infos au 09 86 76 47 14
Zoumaï, 7, cours Gouffé, Marseille 6e arr. ;infos au 09 53 87 03 79
La Tête de Chou, 11, rue du Théatre Français, Marseille 1er ; infos au 09 81 87 31 97

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.