Magazine

Où va-t-on croiser la team de la French cuisine cet été ?

French cuisine
(De g. à d.) Adrien Bacqueville partenaire des frères Nègre (Tom et Jon) de la French cuisine.

Le petit monde des traiteurs retrouve le sourire avec, d’un avis unanime, une reprise de l’activité entamée au mois de mars 2022. « Plus aucune restriction sanitaire » soufflent-ils tous ensemble, signe que l’espoir revient à quelques semaines de la saison estivale. « Nous sommes comme les autres, affirme Jon Nègre dirigeant, avec ses frères, Tom et Florian, de la French cuisine et de la Petite Cuisine. Nous sommes en pleine reprise de l’activité car beaucoup d’entreprises ont un réel besoin de fédérer les équipes et il faut compter avec le report que quelques événements privés ». Très ancrés dans leur ville, les trois frères ouvrent leur carnet de bonnes adresses… Les y croiserez-vous ?

Jon, ton meilleur trip cool ?
« C’est l’aïoli du vendredi au restaurant l’Eau Vive à Notre-Dame-de-la-Garde. C’est le meilleur aïoli que je connaisse avec un bon morceau de morue et beaucoup de légumes. C’est un plat généreux, rien de bidon, et le morceau de poisson est parfaitement cuit. C’est très, très bon et proposé à un tarif irréprochable.

Jon, tes restos ?
« La Cantine sur le cours d’Estienne-d’Orves, pour moi, c’est la meilleure carte de la ville. Je me souviens d’une salade d’artichauts frits, c’était une tuerie. Et puis, ils n’en font pas des caisses, ils ne demandent rien, c’est vraiment le meilleur restaurant si tu y vas en famille, avec des clients ou des potes. C’est toujours la même équipe et leur carte de cuisine marseillaise, corse et méditerranéenne est parfaite.
Il y a Coquille aussi, le duo Jules-Marine ça marche à fond. C’est vraiment une bonne adresse à tous les prix. Chez eux, on peut découvrir une carte de plats de poissons habituellement servis dans des restos gastros : l’aile de raie à le grenobloise par exemple, il n’y a qu’eux à Marseille.

Jon, pour boire un coup ?
« Juste à côté de chez nous, il y a la cave Victor parce qu’ils ont de bons produits et un grand choix de très bonnes bières. Je recommande aussi l’Ecaillerie en face du Comptoir d’Endoume. On va aussi chez Zoumaï à Castellane, c’est un bon spot et boire une bière au milieu des cuves c’est unique.

Jon, tu n’as oublié personne ?
« Oui, le resto Tête de chou, on y a fêté des anniversaires et on a bien accroché avec le patron, c’est très bien cuisiné, c’est comme chez nous ».

L’eau Vive, basilique Notre Dame de la Garde, tout en haut, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 37 86 62
La Cantine, 27, cours Honoré d’Estienne d’Orves, Marseille 1er ; infos au 04 91 33 37 08
Coquille, 8, rue Euthymènes, place Thiars, Marseille 1er ; infos au 04 91 54 14 13
Victor – Cave et Bistrot, 20, rue d’Endoume, Marseille 7e arr. ; infos au 09 86 76 47 14
Zoumaï, 7, cours Gouffé, Marseille 6e arr. ;infos au 09 53 87 03 79
La Tête de Chou, 11, rue du Théatre Français, Marseille 1er ; infos au 09 81 87 31 97

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler.
Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone,
83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.