Magazine

Où va-t-on croiser la team de la French cuisine cet été ?

French cuisine
(De g. à d.) Adrien Bacqueville partenaire des frères Nègre (Tom et Jon) de la French cuisine.

Le petit monde des traiteurs retrouve le sourire avec, d’un avis unanime, une reprise de l’activité entamée au mois de mars 2022. « Plus aucune restriction sanitaire » soufflent-ils tous ensemble, signe que l’espoir revient à quelques semaines de la saison estivale. « Nous sommes comme les autres, affirme Jon Nègre dirigeant, avec ses frères, Tom et Florian, de la French cuisine et de la Petite Cuisine. Nous sommes en pleine reprise de l’activité car beaucoup d’entreprises ont un réel besoin de fédérer les équipes et il faut compter avec le report que quelques événements privés ». Très ancrés dans leur ville, les trois frères ouvrent leur carnet de bonnes adresses… Les y croiserez-vous ?

Jon, ton meilleur trip cool ?
« C’est l’aïoli du vendredi au restaurant l’Eau Vive à Notre-Dame-de-la-Garde. C’est le meilleur aïoli que je connaisse avec un bon morceau de morue et beaucoup de légumes. C’est un plat généreux, rien de bidon, et le morceau de poisson est parfaitement cuit. C’est très, très bon et proposé à un tarif irréprochable.

Jon, tes restos ?
« La Cantine sur le cours d’Estienne-d’Orves, pour moi, c’est la meilleure carte de la ville. Je me souviens d’une salade d’artichauts frits, c’était une tuerie. Et puis, ils n’en font pas des caisses, ils ne demandent rien, c’est vraiment le meilleur restaurant si tu y vas en famille, avec des clients ou des potes. C’est toujours la même équipe et leur carte de cuisine marseillaise, corse et méditerranéenne est parfaite.
Il y a Coquille aussi, le duo Jules-Marine ça marche à fond. C’est vraiment une bonne adresse à tous les prix. Chez eux, on peut découvrir une carte de plats de poissons habituellement servis dans des restos gastros : l’aile de raie à le grenobloise par exemple, il n’y a qu’eux à Marseille.

Jon, pour boire un coup ?
« Juste à côté de chez nous, il y a la cave Victor parce qu’ils ont de bons produits et un grand choix de très bonnes bières. Je recommande aussi l’Ecaillerie en face du Comptoir d’Endoume. On va aussi chez Zoumaï à Castellane, c’est un bon spot et boire une bière au milieu des cuves c’est unique.

Jon, tu n’as oublié personne ?
« Oui, le resto Tête de chou, on y a fêté des anniversaires et on a bien accroché avec le patron, c’est très bien cuisiné, c’est comme chez nous ».

L’eau Vive, basilique Notre Dame de la Garde, tout en haut, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 37 86 62
La Cantine, 27, cours Honoré d’Estienne d’Orves, Marseille 1er ; infos au 04 91 33 37 08
Coquille, 8, rue Euthymènes, place Thiars, Marseille 1er ; infos au 04 91 54 14 13
Victor – Cave et Bistrot, 20, rue d’Endoume, Marseille 7e arr. ; infos au 09 86 76 47 14
Zoumaï, 7, cours Gouffé, Marseille 6e arr. ;infos au 09 53 87 03 79
La Tête de Chou, 11, rue du Théatre Français, Marseille 1er ; infos au 09 81 87 31 97

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux