En direct du marché

Biscuiterie le Bada, bientôt une micro boutique quartier Chave

Mélanie a fondé la Biscuiterie le Bada

Après avoir été fabriquée dans la plus grande discrétion, pendant des années, la gamme de biscuits le Bada a désormais pignon sur rue. « Je déménage dans ce petit local de 12 m², pour moi c’est le signe positif du développement. Jusqu’à présent, je fabriquais chez moi dans un espace dédié, sans visibilité, et, après 3 années de recherches, j’ai fini par trouver mon bonheur » explique Mélanie Ibrahim devant sa petite enseigne de la rue de Bruys. Sa marque est née en janvier 2019 et connaît, depuis, une notoriété en constante progression : – Le Bada, c’est un petit plus, c’est le supplément offert… Quand j’étais petite, on allait acheter les chichis aux cabanes de l’Estaque et quand on commandait 12 chichis on avait toujours le petit bada, un treizième pour la route », se souvient cette marseillaise d’origine syro libanaise. biscuiterie le Bada

« J’ai un entourage assez costaud et des amis qui m’épaulent. Il y a ma tante aussi, elle vient pour emballer, on fonctionne à l’ancienne »

Mélanie Ibrahim

Avant d’être biscuitière, Mélanie a été infirmière. « Et je me pose encore le pourquoi du comment j’en suis arrivée à la biscuiterie » confesse-t-elle. Fille d’une famille syro-libanaise,arrivée à Marseille à la fin des années 1940, Mélanie a grandi dans le quartier du Merlan, « mais je vis à la Plaine depuis mon âge adulte, j’aime ce quartier ».

Biscuiterie le Bada ; une gamme de 15 recettes

La Bada gamme compte une quinzaine de recettes classiques (navettes, canistrelli, spéculos, bonnet de moine -biscuits alsaciens la confiture de framboises- et des mahmoul libanais à la pistache,) mais également des créations : – Je me distingue en inventant des recettes comme le bâton (à base de jus de citron et de jus d’orange, d’huile d’olive, raisin et noisette), le soufflé à la cannelle et à la noisette ou le caffi parce qu’il est caffi de fruits secs et de fleurs d’oranger ».
Séduite par une gamme sans arôme, ni colorant, la clientèle s’accroît d’année en année et Mélanie avait besoin de changer de local pour répondre aux demandes. « Ici, j’aurai un four, un pétrin et un plan de travail, je stocke peu et je travaille à la commande. Je mets des dates volontairement courtes pour que tout soit consommé frais ». Chaque jour des épiceries fines mais également des hôtels (à l’instar du 5 étoiles, le C2, qui lui achète ses navettes) viennent chercher leurs commandes. « Et bientôt je pourrai rencontrer les clients en direct » dit Mélanie qui ne compte plus ses heures : –Ah oui, oui, je fais des doubles journées mais je suis heureuse, merci, ça va ».

Biscuiterie le Bada, 38bis, rue de Bruys, Marseille 5e arr. Infos au 06 46 21 04 72. Biscuits, 4 € les 100 g.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

► Pâtés en croûte et casse-croûte. Raphaël Chiapero ouvre, le 1er décembre, l’Echoppe du charcutier, un micro-local voisin de la Fromagerie du Passage, dans le passage Agard à Aix. Sur place, Raphaël proposera des pâtés en croûte, des foies gras mais également un plat du jour à emporter. Un petit assortiment de produits d’épicerie fine complète l’offre. Possibilité d’y prendre un verre pour l’apéro (un blanc, un rouge, un rosé, une bulle et une bière) et de picorer des petites choses sur place.
Passage Agard, à Aix-en-Provence. Du mar au sam de 9h30 à 14h et de 16h à 20h. 

Marseille

Bénédiction des navettes. Vendredi 8 décembre à 18h15, bénédiction des navettes à la biscuiterie les Navettes des Accoules (rue Caisserie, 2e arr).  Et pour récompenser les âmes pieuses (et gourmandes), distribution de navettes à tous les présents. Et il se dit même que le navettologue en chef du quartier, José Orsoni, sera là !

► Les Boissons Soiffe au comptoir. Les bières artisanales légères et savoureuses et les kéfirs naturels Soiffe ! ont enfin leur comptoir à Marseille ! Le duo de nouveaux brasseurs marseillais Claire Guerin et Angelo Nizard a réussi son pari en s’installant au 8, rue Lafayette, à équidistance des Réformés-Canebière et de la gare Saint-Charles.  A l’heure de la sortie des bureaux, de 17h30 à 22h du mercredi au samedi, il est désormais possible d’acheter ses bouteilles mais aussi de partager quelques verres entre amis au comptoir de la brasserie. Non contente d’accueillir du public en afterwork, la brasserie proposera des événements culturels et artistiques. Le collectif sérigraphiste Turboformat ouvrira le bal vendredi 1er décembre en invitant le street-artiste Goddog. Le samedi 2 décembre, trois artistes féminines se produiront en concerts solo, de la folk à l’électro.
Boissons Soiffe !, 8, rue Lafayette, Marseille 1er. Vente en direct du mercredi au samedi de 17h30 à 22h. Infos au 06 89 88 29 22.

Suis-nous sur les réseaux