Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

En direct du marché

Epicerie du Fleuve : Martin a « tout goûté et tout aimé »

Epicerie du Fleuve avec Martin Ravet au comptoir

Fuyez les apparences ! Martin Ravet n’est pas aussi sage qu’il n’y paraît et celui qui se définit comme « un épicier » est, en réalité, un électron libre qui compte déjà mille vies. Natif du petit village de Viriat, dans l’Ain, aux portes de Bourg-en-Bresse, Martin a fait ses études à Grenoble et à Lyon pour décrocher un master en économie de la construction. Après 12 années passées à Lyon, il a choisi Marseille « parce que ma copine, qui est londonienne, venait souvent ici. C’est elle qui m’a convaincu et comme j’ai toujours eu envie de vivre en bord de mer, la question ne s’est pas posée longtemps » explique le fondateur de l’Epicerie du Fleuve.

« Ma vie ici, c’est un choix assumé. C’est ce côté vie de village et vie de quartier qui me plaît à Marseille »

Martin Ravet

Martin a ouvert son épicerie le 14 mars dernier 2023 ; sur ses étagères, le jeune trentenaire décline tous les produits qu’il a goûtés et aimés : – Je transforme mes charcuteries en sandwiches, salades et en planches dégustation. Les cafés et chocolats sont servis sur place ; en fait,  tout ce qui se mange ici peut se vendre et s’emporter ».

Epicerie du Fleuve avec Martin Ravet à l'accueil

Le (bon) goût est héréditaire chez les Ravet. Porté par son appétence pour les bonnes choses, Martin a passé un CAP cuisine en candidat libre, il a travaillé comme extra dans des bouchons lyonnais et à même aidé son papa, qui possède le tabac du village, à créer un rayon d’épicerie fine. « C’est moi qui vais chercher et goûter tous les produits qui sont sélectionnés. Ce sont avant tout des produits fermiers, souvent bio dans 70% des cas, mais ce n’est pas ce que je mets en avant ».

Epicerie du Fleuve : sélection de la Suisse à la Provence

Sur les étagères, des vins nature (Demeter, Nature & Progrès), les chocolats de la Baleine à Cabosse, les poutargues et soupes de poissons de Saveurs des Calanques, les pâtes sèches du Moulin Nicolas ou une quille l’Orée des Bois (IGP Cévennes), du domaine du Chêne, à Castelnau-les-Valence. « Ce qui compte, c’est d’avoir un bon feeling avec la personne » insiste le commerçant qui va chercher son pain et certains gâteaux chez le voisin Antoine Brun (boulanger boulevard Camille-Flammarion) et d’autres pâtisseries chez Mélanie, de la biscuiterie le Bada.

« Aujourd’hui, mes objectifs sont atteints : j’ai recruté un mi-temps et je me suis constitué une bonne clientèle de quartier mais je souhaiterais élargir le périmètre et m’ouvrir à d’autres clients ». Les habitudes sont prises, les personnes âgées viennent boire un café à toute heure de la journée et, au-delà de la simple épicerie fine, Martin peut être fier. En quelques mois, il a su créer un authentique commerce de proximité.

Epicerie du Fleuve, 85, bd Longchamp, Marseille 1er ; infos au 06 28 52 36 60. Sandwiches de 5,80 à 6,80 € ; café 1,80 €, plaches 9 € et repas charcuteries-fromages pour 2 pers. 18 €.

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.