Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

Rescapé de la Covid, Christian Mellon revient sur l’été Borderline et l’ouverture de la Butte Bompard

Borderline Christian Melon

Vous avez aimé les Apéros du Bateau, l’îlot de la Corniche et les pool party de Luminy ? Alors vous allez adorer la Butte Bompard, la prochaine adresse chill and music de Christian Mellon et de toute la team de Borderline. L’ancienne poissonnerie du boulevard Bompard a fait l’objet d’un total relookage et « sera le spot de l’hiver bien planqué » s’amuse déjà Christian promettant « une petite épicerie, du grignotage de bonne tenue, de la musique » tous les jeudis et vendredis de 19h à 23 heures à partir du jeudi 14 octobre prochain. « C’est une nouvelle histoire qu’on va raconter, en mode chill et cool », explique le maître-d’oeuvre des rendez-vous Borderline, un grand sportif massif, au tutoiement facile et à la gentillesse aussi sincère que son sens de la fête.

« Faites-vous vacciner »

Le Grand Pastis : Nous sommes aux dernières heures du mois d’août, c’est un peu l’heure du bilan. Quel retour faites-vous sur l’été 2021 ?
Christian Mellon : L’été qui s’achève a été au moins aussi bon que la saison 2019. On oublie 2020, où on n’a travaillé qu’un seul mois. Cette saison a été marquée par deux écoles, deux courants qui se sont opposés entre ceux qui ont accepté le pass sanitaire et les autres. Moi, j’ai eu la Covid avec 8 jours d’hospitalisation et ça m’a fait prendre beaucoup de recul… Dans ces moments-là tout va très vite. Au départ, je ne voulais pas du vaccin et finalement, sur mon lit d’hôpital, j’ai pris conscience du risque que j’ai pris. Alors aujourd’hui, je le dis à tous : faites-vous vacciner ».

Borderline souffle ses 11 bougies, l’équipe ne s’est-elle pas un peu embourgeoisée ?
Il n’y a pas d’embourgeoisement possible car on se remet en question tout le temps. Et puis la Covid m’a ramené à l’essentiel. Nous accueillons un public de plus en plus exigeant en quête de nouveaux concepts contre la routine. Ce qui nous porte, c’est l’équilibre entre la nouveauté et une récurrence qui génère le plaisir. Les événements Borderline, ce ne sont jamais les mêmes gens ni les mêmes couchers de soleil.

« Tous ceux qui sont venus dans nos événements cet été ont joué le jeu et avaient le pass sanitaire »

Christian Mellon

Vous ne vous êtes pas reposés cet été…
Les Apéros du bateau ont eu lieu tous les dimanches du 1er juillet au 29 août. On a fini avec 260 personnes à bord, toutes avec le pass sanitaire, c’était magique. On a organisé deux poll-party à Luminy en journée, avec du très beau monde, c’était cool et sympa, dans un esprit chill qui a beaucoup plu. On a eu le foodtruck de Mazzia sur l’île du Frioul les 8, 9 et 10 juillet et il a fait un véritable carton… Cet été, l’équipe de Borderline a compté 20 personnes. C’était très fort.

Et puis il y a eu l’îlot de la Corniche…
J’adore ce spot ! On est ouvert depuis le 22 juin et ça va durer jusqu’au 30 septembre de 18h à 22h. C’est très soft, on vient, on prend un verre dans un esprit chill-apéro-sunset et tapas avec le chef Lorenzo et Marie ex-la Planque qui vient deux soirs par semaine. On peut réserver si on est plus de six, sinon, on vient comme ça, il y a toujours de la place pour accueillir les gens.

Diriez-vous que Marseille s’est parisianisée ?
Oui sans doute. Ici, les gens ont des QG, comme à Paris et la culture du bistrot est en train de revenir. Je pense qu’on est tous des bobos avec des rendez-vous au palais Longchamp, à Saint-Victor, à Chave, à Endoume et tout ce monde se divise en deux grandes familles de bobos. Beaucoup de Parisiens sont venus et, malgré tout, l’identité de la ville est préservée mais je trouve quand même que l’accent se perd un peu.

La Butte Bompard, 85, bd Bompard, Marseille 7e ; à partir du 14 octobre les jeudis et vendredis de 19h à 23h. Infos au 06 26 27 56 00.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.