Restaurants en Provence

Bouillon boulevard Chave, le bistrot qui a tout bon

Bouillon

La “Cour des Demoiselles” a tiré sa révérence et laissé place à ce neo-bistrot pourvu d’une belle terrasse. Le Bouillon, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est la table qu’il faudra suivre de près cette année et qui place haut le curseur des festivités bistrotières du quartier. Mathieu Zurcher, derrière le comptoir, et Auregan Dean, au sourire ravageur, composent chaque matin une ardoise aux intitulés traditionnels contrastant avec une mise en assiettes très actuelle. Comme un marin navigant à proximité du rocher aux sirènes, vous vous laisserez harponner par le pâté maison, le chou farci-crème de courges et jus de légumes, le paleron au cidre cuisson basse température-fenouil rôti et la tarte amandine-chantilly gingembre et sésame.

bouillon

En salle, le mur aux bouteilles dévoile les intentions maison qui coulent de source : le bio et le nature monopolisent l’offre (cidrerie Hérout, dom. Danjou-Banessy). Le bouillon de poisson-champignons noirs et palourdes surprend par sa légèreté, ses notes fumées presqu’amères, quelques pluches d’aneth et rouelles de cébettes apportent le croquant. La saucisse maison et purée baigne dans un jus gourmand et s’habille de graines de moutarde vinaigrées du meilleur goût. Tout est parfait, jusqu’à la cuisson du pain. On se prépare au meilleur en attendant la mousse chocolat au piment et fleur de seL Aucun reproche à faire mais quel regret devant cette portion congrue se limitant à 3 ou 4 petites cuillères faisant naître une terrible frustration !

bouillon

Alors faut-il réserver sa table chez Bouillon ? Il faudrait être sacrément mal embouché pour ne pas aimer cette vision très funky de la cuisine de terroir. Oui parce que le rapport qualité-prix est au rendez-vous tout comme le service est aimable sans être pesant. On aime l’ambiance copine de la maison et on supplie la cuisine de rajouter une louche de mousse au chocolat parce que quand c’est bon, on ne supporte pas d’en avoir si peu.

Bouillon, 67, bd Chave, 5e arr. ; 04 91 67 30 10. Carte 26-28 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

XXIXe fête de la Truffe à Aups Dimanche 23 janvier, ce village du haut-Var organise sa 29e fête de la truffe. Pour cette journée dédiée à la tuber melanosporum, un marché aux truffes
fraîches, des animations folkloriques et une vente aux enchères des plus beaux specimens seront organisés.
A cette occasion, Sebastian Gaillard,  chef du restaurant La Truffe, proposera un menu unique en 5 services (80 € flûte de champagne comprise). En parallèle, sur la place du village, le chef et son fils régaleront les visiteurs d’une street-food pleinement aupsoise : le Aups-Dog (fameux hot-dog à la truffe imaginé par Sébastian Gaillard, 10 € avec des frites), et le Truffe-Burger (15 € avec des frites) régaleront les adeptes de street-food.  En collab’ avec « les Fondus de fromages », le chef et ses amis ont imaginé des plats à emporter,  gourmands et roboratifs où la truffe est toujours reine !
• Restaurant la Truffe, 10, rue Maréchal Foch, 836930 Aups. Infos et résas au 04 94 67 02 41.