Marseille Restaurants en Provence

Les Copains : coup de foudre pour Pauline et Jules

les copains

Il va falloir attacher vos serviettes pour ne pas avoir le vertige tant Pauline Lagon et Jules Girandon ont placé la barre haut avec l’ouverture, voilà peu, de ce petit bouclard, tout retapé de leurs mains. Ce duo à la vie comme à la ville, nous livre un des restaurants qui fera date en 2022. Un resto de quartier attachant comme on les aime où seul compte le travail de l’assiette. Les deux amoureux proposent un menu unique en 5 ou 4 services à base de produits frais et d’une sensuelle créativité. Loin d’entretenir un discours disruptif avec les menus affichés par les tables du moment, Les Copains jouent la surprise : choisissez votre formule, vous goûterez et jamais ne regretterez.

les copains

La mise en bouche, une rouelle de foie gras saupoudrée d’une concassée de poivre, donne à attendre la « Compotée d’oignons réduite au porto-crumble de parmesan shiitakés et pieds de mouton poêlés-brouillade truffée au citron et œufs de truite ». Un intitulé aussi long que l’assiette est réjouissante. Un joyeux embouteillage de saveurs, une composition complexe et un jeu de textures avec, par intermittence, des éclats de goûts. La salle est heureuse avec beaucoup de couples charmés, par le regard de l’autre, et par les vins et champagnes qui donnent le vertige.
L’échine de porc basse température-purée de patates douces au citron vert sauce saté-salade d’herbes et kumquats enfonce le clou et achève de convaincre : y’a du muscle en cuisine, on sait quoi et comment dire les choses à coups de cuissons et d’assaisonnements. Une pavlova aux baies roses-passion-banane et une pomme rôtie-caramel de cidre chantilly et glace aux marrons éclats plus tard, et c’est l’atterrissage.

Encore soufflés par une telle proposition, on ne se demande plus s’il faut retourner chez Les Copains. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit-là d’une gastronomie accessible et lisible. Les assiettes se comprennent, respirent la joie de cette jeune équipe qui cuisine en liberté oscillant entre joie et stress. Il y a un esprit aventurier, casseur de codes que vous adorerez. Ici, le mot partage veut dire quelque chose, on ne vous le facture pas. Une équipe qui cuisine pour sa salle et pas pour son ego, au point que Jules, Vauclusien de Mérindol d’origine, a tatoué le nom de son resto au revers de son coude gauche… Total régal.

Les Copains, 93, rue de Tilsit, Marseille 6e arr. Infos au 09 53 60 99 91. Formules 38 et 44 € ; supp. fromages 8 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.