Mes recettes

Buddha bowl à la façon bibimbap

buddha bowl Préparation 20 min / Cuisson 30 min / Repos 1h

Votre marché pour 4 personnes : 400g de faux filet de bœuf ; 300g de riz ; 150g de chou kale ; 100g de champignons ; 100g de germes de soja ; 4 jaunes d’œuf ; 2 carottes ; 1 oignon ; 2 cuil. à soupe d’huile de sésame ; de l’huile de tournesol.
Marinade : 1 gousse d’ail hachée ; 4 cuil. à soupe de sauce soja ; 2 cuil. à soupe d’huile d’olive ; 1 cuil. à café de gingembre râpé ; 1 cuil. à café de sucre en poudre ; un peu de poivre moulu.
Sauce au tamarin : 3 cuil. à soupe de pâte de tamarin ; 1 cuil. à soupe d’eau chaude ; 1 cuil. à soupe de sauce soja ; 20g de poivre moulu.

On y va : laver et sécher tous les légumes. Émincer les carottes, les champignons et le chou kale. Couper la viande en fines lamelles, les mélanger avec tous les ingrédients de la marinade. Placer au frais une heure. Cuire le riz dans un grand volume d’eau salée (+/- 20 minutes) et l’égoutter. Chauffer une poêle avec 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol. Dorer l’oignon et faire revenir le riz dedans. Réservez et maintenir au chaud.
Faire revenir rapidement tous les légumes séparément dans une poêle avec un peu d’huile de tournesol. Les réserver. Chauffer une poêle et cuire la viande à feu vif, déglacer avec la marinade. Bien mélanger. Répartir le riz chaud dans les bols, disposer les légumes chauds autour, puis la viande avec son jus. Placer un jaune d’œuf au centre de chaque bol. Verser un peu d’huile de sésame sur les légumes. Accompagner le tout d’une sauce tamarin. À déguster avec une bière de printemps bien fraîche.

En savoir plus : le buddha bowl réunit en un seul bol des légumes, céréales, légumineuses, oléagineux et des viandes. Aliments crus et cuits s’y mélangent harmonieusement. Des recettes healthy et santé pour faire le plein de vitamines.

Photo Patricia Kettenhoffen Brasseurs de France

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter