Mes recettes

Fraises gariguette et thon rouge en carpaccio-wakame et homos oriental

fraises gariguetteVotre marché pour 4 personnes :
Pour le homos de pois chiche : 200 g de pois chiches cuits et égouttés (conserver un peu d’eau de cuisson) ; 2 cuil. à soupe de tahiné (crème de sésame) ; le jus d’un demi citron ; 1 cuil. à soupe de cumin ; 1 cuil. à café de sel et 2 gousses d’ail dégermées ; un peu d’huile d’olive (facultatif).
Pour le dressage : 500 g de thon ; 250 g de fraises gariguette ; de la salade d’algues wakamé ; quelques jeunes pousses d’épinard ; une poignée d’amandes entières ; un peu de poudre de piment d’espelette et les zestes d’un demi citron.

On y va : la veille, mettre à tremper dans de l’eau claire, les amandes. Rincer l’eau de trempage 3 ou 4 fois en tout.
Le homos : mettez les pois chiches dans un mixer. Mixer légèrement en ajoutant les gousses d’ail. Ajouter le tahiné, l’ail, le jus de citron, le cumin et le sel. Continuer de mixer et incorporer l’huile d’olive petit à petit jusqu’à obtenir une texture homogène, lisse et crémeuse. Au besoin, ajouter un peu d’eau de cuisson des pois chiches.
Le dressage : réaliser un lit de homos de pois chiche, couper les fraises gariguette en lamelles et disposer le thon en lamelles. Arroser d’un filet d’huile d’olive et saupoudrer légèrement un peu de piment d’espelette. Ajouter une cuillère à soupe de salade d’algues wakamé, les jeunes pousses d’épinard, les pois chiches réservés et terminer par les amandes dont vous aurez pris soin de retirer la peau pour donner du croquant et de la fraîcheur.

Bonus : les fraises c’est délicieux en mikado ou en terrine en gelée.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter