Restaurants en Provence

Les charmes préservés du café populaire

café populaireCe fut l’événement de cette fin d’année 2014 : Nicolas Julien rachetait le café populaire, restaurant fondé par André Gas en 2006. Un peu plus de deux années sont passées et l’enseigne affiche toujours belle et bonne mine. Les prix ont été retravaillés pour fidéliser la clientèle du déjeuner, les soirées sont toujours aussi intimes bien que fréquentées, le service reste professionnel et attentionné. Le décor raconte une histoire entamée “au retour”, en 1962, celle d’une famille ancrée en Méditerranée et dont la carte reflète les influences : aubergines parmesane et burrata fumée maison-betterave et pickles pour les entrées ; tagliata de boeuf, agneau façon kebab, paccheri saucisse italienne et saumon teriaki pour les plats. Du millefeuille de Sylvain Depuichaffray aux glaces et sorbet de la maison Tarentina en passant par la salade de fruits frais et le fondant au chocolat noir, Nicolas a voulu rassurer en proposant des assiettes fédératrices.

Le résultat est conforme aux attentes ; sous la férule d’un serveur à l’accent que d’aucuns qualifieraient d’italien, les assiettes se succèdent avec entrain. Le pavé de maigre très bien cuit posé sur une fondue de poireaux puise son énergie dans un crumble au parmesan, l’agneau kebab, très digeste et léger, est accompagné de frites maison parfaites. Très joliment amenée, la salade de fruits précède un café. L’ambiance est détendue, les habitués étant partis, restent quelques rares tables qui ont du mal à lever le camp. Alors faut-il y aller ? Oui car en pleine ville, ce restaurant avec vue sur jardin n’a rien perdu de son charme au fil des ans. Le service est très convenable, à l’image des assiettes qui, pourtant simples, procurent du plaisir. Un clin d’oeil à Nicolas : gonfler la quantité de paccheri saucisse italienne qui sont décidément trop bons pour être servis dans un si petit ramequin…

Le café populaire, 110, rue Paradis, Marseille 6e arr. ; résas au 04 91 02 53 96.
Formule déjeuner : 16 €. Carte : 35 €.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter