Art de vivre

Avec le Céleste, Aix-en-Provence succombe à la mode cocktails

CélesteLoin d’être passée inaperçue, l’inauguration le 11 juillet dernier du premier bar à cocktails d’Aix fait beaucoup parler. “Il n’était pas évident de trouver un nom qui nous plaise. Et on a trouvé que Céleste, sonnait tout à la fois élégant et classe”, explique Jade Issart associée à la ville comme dans la vie avec Jérôme Gameiro. Les années passées dans les écoles de commerce et la logistique semblent désormais bien loin. “Jérôme travaillait dans le conseil en immobilier et moi je travaillais depuis 2 ans au Jefrey’s, un bar à cocktails du quartier Montorgueil à Paris”, évoque Jade Issart, 27 ans tout juste. Et puis Jérôme a tout envoyé valser pour suivre sa compagne dans le Sud ; un changement radical de vie professionnelle et de vie puisqu’il a fallu quitter les tours de la Défense pour les allées du cours Mirabeau.

Une carte à jouer à Aix
“Paris est saturé en bonnes adresses et il nous a semblé qu’en l’absence de bar à cocktails à Aix, nous avions une carte à jouer, dit Jade. Ici, la réglementation est contraignante et compliquée ; le plus simple consistait à racheter un établissement avec sa licence IV et il y en a 2 ou 3 par an tout au plus”, poursuit la jeune femme titulaire d’un CQP, un certificat de qualification professionnelle, obtenu en 6 mois d’alternance. La chance a souri au duo qui a vite trouvé la perle rare. Les travaux ont duré un mois et demi, “de 7h à 20h, 7 jours sur 7” mais le résultat est là : le mur de pierre concède un charme fou au lieu, le nouveau comptoir, les tables et la verrerie ont été pensés pour séduire une clientèle qui aime le cocktail et veut sortir du sempiternel mojito. “Une clientèle en quête de qualité”, souffle Jade qui assure avoir, avec Jérôme Gameiro, “fait de gros efforts sur la présentation”. Avec dix cocktails création à la carte, tous proposés à 12€, Jade et Gérôme promettent de changer leurs propositions en octobre-novembre prochain, “après des recettes estivales rafraîchissantes, nous imaginons déjà une carte plus réconfortante pour les premiers froids”.
Avec une jolie petite terrasse et une salle pouvant accueillir 31 places assises, le Céleste rejoint le Carry Nation et le Gaspard, ses grands frères marseillais. Pour les adeptes de cocktails, l’avenir semble radieux.

Le céleste, 44, rue Mignet, 13100 Aix-en-Provence ; infos au 06 89 70 59 62.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).