En direct du marché

Cerise ce n'est pas que Groupama

fresh cherriesAprès les fraises, les melons et les pêches, c’est au tour des cerises de faire leur arrivée saisonnière chez les maraîchers. Un fruit éphémère, qui n’est disponible que quelques semaines chaque année.
Contrairement aux pêches ou au melon, en vente tout l’été, la cerise se laisse désirer. Un constat qui explique sa huitième position dans le classement des fruits d’été les plus achetés par les Français. Selon le bilan 2005 réalisé par l’Interprofession des Fruits et Légumes Frais, les ménages Français achètent en moyenne 800 grammes de cerises en une année. Ce petit fruit rouge arrive loin derrière la numéro un du classement, la pêche/nectarine. Les Français en achètent en moyenne 6 kilos par saison.
Pourtant les vertus des cerises sont nombreuses. Une portion moyenne d’environ 125g recouvre, selon l’Agence pour la Recherche et l’Information des Fruits et Légumes frais (Aprifel), 20 à 30% de l’apport quotidien en vitamine C (énergie), ainsi que 25% de l’apport quotidien recommandé de provitamine A (antioxydante) et 15% de l’apport quotidien conseillé de vitamines B9, connues pour leurs actions anti-anémique. De même, les cerises sont riches en eau, ce qui leur confère des actions diurétiques.
Les amateurs apprendront qu’il existe de nombreuses variétés de cerises réparties en deux grandes catégories, les douces et les acides. Les cerises douces les plus connues sont les bigarreaux. Côté cerises acides, la variété star est la griotte.
Dans tous les cas, la cerise est un fruit qui se consomme rapidement, généralement dans les deux jours qui suivent l’achat. La cerise est choisie de préférence charnue, ferme, d’une couleur éclatante et brillante, avec des queues vertes et attachées.
Le prix moyen des cerises, varie de 4,50 à 5 euros le kilo. A noter que l’an dernier, le prix moyen a augmenté légèrement au fil de la saison.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.