En direct du marché

Vous aimez les pastèques ? Ne vous en privez pas !

L’été est la saison la plus propice à la consommation de fruits frais, notamment en raison de leurs vertus hydrantes. Parmi les nombreuses variétés disponibles sur les marchés, il en est un qui répond parfaitement aux envies de fraîcheur estivales : la pastèque.
Ce fruit également appelé melon d’eau, contient 92% d’eau ce qui fait de lui un aliment particulièrement désaltérant. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir en Grèce ou en Italie des vendeurs de pastèque aux coins des rues, proposant aux passants une part de pastèque comme rafraîchissement. Dans notre région, ils arpentent les plages et en proposent des parts déjà coupées. Si vous fréquentez les calanques de Cassis, les vendeurs de pastèques croisent sur des petits canots à moteur pour approvisionner tous ceux qui bronzent sur les pierres plates.

En plus de ses vertus désaltérantes, la pastèque a l’avantage d’être très faiblement calorique. Avec seulement 30 kcalories aux 100g, soit moins que la fraise, elle peut être dégustée à tout moment de la journée sans faire craindre les kilos en trop. Pourtant, la pastèque garde une saveur sucrée, en raison notamment de la présence de saccharose et de fructose, deux composants à fort pouvoir sucrant.
D’autre part, la pastèque apporte de la vitamine C (11mg aux 100g), des vitamines B1 et B6 ainsi que de la provitamine A, qui permet notamment de garder une peau en bonne santé et qui facilite le bronzage.

Fresh water melons
Bien glacée, la pastèque est comparable à un sorbet… Mais elle est plus diététique !

Comment les choisir ?
Pour choisir les pastèques les plus sucrées, il faut les choisir assez grosses, sachant que selon les variétés, elles pèsent de 3 à plusieurs dizaines de kilos. Une fois en main, la pastèque doit être lourde, et ne pas sonner “creux” après avoir frappé légèrement sa peau. Si la taille des pastèques empêche souvent les consommateurs vivant seuls ou à deux d’en acheter, les commerçants les proposent de plus en plus dans des tailles plus réduites, coupées en deux ou en quatre. Il est alors préférable de choisir des morceaux à la chair bien rouge. Enfin, il est à noter qu’il existe des variétés de pastèque sans pépins.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter