En direct du marché

C'est bon les Procambarus !

Titulaire d’un brevet en aquaculture expérimentale, Nicolas Gauthier aurait pu être aquaculteur ou pisciculteur “mais j’ai choisi d’être pêcheur” lance-t-il avec malice. Un sacré virage pour cet homme qui a exercé chez France Telecom de 1994 à 2001: “On réfléchissait à l’architecture et au développement d’uine nouvelle structure qu’on appelle aujourd’hui internet” se remémore Nicolas Gauthier, intarrissable sur les architectures système, netscape, les browsers et autres finesses du genre. Mais sa vraie folie, celle qui le tenaille depuis qu’il est gosse, ce sont les écrevisses : “Cette passion m’a pété à la figure en 1992-93, lors de différents séjours en Polynésie”. Nicolas Gauthier franchit le pas en 2006 en créant une exploitation dans les marais du Vigueirat. Une activité humaine qui va sauver le site. Pourquoi ? Parce depuis les années 1970, une variété d’écrevisses importées de Louisiane, Procambarus clarkii, a trouvé en Camargue un magnifique terrain de prédilection. “Plutôt que laisser cette écrevisse proliférer, envahir puis coloniser toute la Camargue, avec les déséquilibres que ça aurait provoqués, j’ai eu l’idée de la pêcher pour limiter son développement”, avec les nombreux débouchés qu’on devine. De nombreux restaurants achètent ces crustacés d’eaux douces : baumanière, La Chassagnette, Régis Marcon, le Père Bise pour ne citer qu’eux. Gauthier a également mis en place une gamme de produits transformés (bisques, mousses, sauces) et commercialise ses écrevisses congelées auprès de certains conserveurs comme Marius Bernard. Et voilà comment un ancien génie de start-up est venu au secours de l’éco-système camarguais tout en créant des emplois et en régalant des gourmets. Carton plein.

Pour comprendre les techniques et enjeux de la pêche des écrevisses,
venez assister à la pêche de 9h30 à 12h (12 € et demi-tarif).
Infos au 09 52 58 13 36 et http://www.louchambri.com

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

La Nuit by Sofitel. Le jeudi 1er juin 2023, La Nuit by Sofitel revient sur le rooftop du Sofitel Marseille Vieux Port, sur les terrasses du bar Le Dantès Skylounge pour une soirée électrique. Pour cette nouvelle édition, le collectif Borderline fera vibrer les Marseillais au soleil couchant face à la plus belle vue de la cité phocéenne. Deux temps forts rythmeront la soirée : un DJ live du collectif Borderline suivi d’un DJ Set par Mozambo et Bettina. Cette combinaison mettra à l’honneur des artistes d’univers différents qui partagent l’énergie et l’esprit audacieux de La Nuit by Sofitel. Pour cette soirée d’exception, l’équipe du bar Le Dantès Skylounge concocte une carte où équilibre des arômes rime à la perfection avec harmonie des saveurs. Côté atmosphère, le noir et blanc règnent en maîtres sur les lieux : décoration, dress-code et mise en lumière joueront la carte bicolore propre au concept La Nuit by Sofitel pour plon,ger dans une ambiance presque mystique avec de belles surprises sonores, visuelles et mixologiques…
• Réservations obligatoires, ici

Aix-en-Provence

Faites grimper l’addition. A l’initiative de Provence tourisme et du département des Bouches-du-Rhône, une grande matinée de  ramassage des déchets sera organisée le 4 juin dans le parc de l’Arbois à Aix. L’association 1 déchet par jour distribuera le matériel de collecte. Le parcours s’établira entre les bords de la D65d, entre le parking des chasseurs (limite du domaine départemental) et le parking de l’Arbois. L’après-midi sera festif avec des ateliers de sensibilisation à la protection de l’environnement, des balades avec des éco-guides, des food-trucks.
• Infos sur myprovence.fr