Mes recettes

C’est le moment… de la confiture de fraises

confiture de fraisesPréparation : 20 min / Cuisson : 30 min confiture de fraises

Votre marché pour 6 pots : 1 kg de fraises ; 750 g de sucre « spécial confiture » et le jus d’un demi citron vert.

On y va : placer une petite assiette au frais. Rincer et équeuter les fraises. Les couper en deux et les déposer dans une grande casserole. Ajouter le jus d’un demi-citron. Faire à cuire les fraises à petits bouillons en remuant régulièrement pendant 10 à 12 minutes. Ajouter le sucre à confiture et bien mélanger. Faire cuire jusqu’à ce que la confiture épaississe (compter environ 30 minutes). Écumer régulièrement la mousse qui se forme en surface. Pour vérifier la cuisson, déposer une cuillerée à café de confiture sur l’assiette refroidie. Pencher l’assiette. Si la confiture coule doucement (si elle fige), c’est qu’elle est prête ; stopper la cuisson. Sinon, poursuivre encore quelques minutes. Verser la confiture dans des pots stérilisés (pots et couvercles bien lavés puis ébouillantés), bien les refermer puis les placer à l’envers (lors du refroidissement, l’air dilaté par la chaleur se rétractera. Ainsi, le vide d’air se fera ; ceci permettra d’éviter la moisissure). Conserver les pots de confiture la tête en bas permettra également de limiter les risques de moisissure. Les confitures maison se conservent au minimum un an. Une fois le pot entamé, refermer soigneusement le pot après utilisation (conservation minimum 3 semaines) et le replacer au frais.

Bonus : une idée de sablés à préparer avec cette confiture de fraises et dans quelques mois viendra le temps de la confiture de pêches

Truc de pro : le sucre « spécial confitures » est enrichi en pectine (3 grames pour 1 kilo de fruits et de sucre) qui assure la “prise de la confiture” et en acide citrique. Ce dernier remplace les acidifiants naturels comme le jus de citron. Certains fruits comme les cerises, figues, fraises, pêches, poires ou la rhubarbe sont pauvres en pectine et ont besoin d’être un peu aidés…

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)