Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

En direct du marché

Ce(ux) dont on va parler dans les prochains mois

Fin d’année oblige, beaucoup s’amusent à résumer les douze derniers mois écoulés. Plutôt que de vous parler du passé, l’équipe du Grand Pastis vous raconte ce qui se passera en 2016. Pas besoin de boule de cristal mais quelques bons tuyaux suffisent…
collage chefs
De haut en bas, de gauche à droite : Pierre-Antoine Denis, Frédéric Le Bourlout, Julien Diaz, Georgiana

Le Lauracée toujours… en travaux. Profitant de l’été, Christophe Négrel a entrepris une ambitieuse redécoration de son restaurant de la rue Grignan. L’ouverture était programmée pour la fin septembre-mi-octobre. Las, les travaux durent toujours et on devine l’impatience du chef. Sa réouverture au premier trimestre suscite l’impatience.
Le Lauracée, 96, rue Grignan, Marseille 1er arr. ; 04 91 33 63 36

Un Bib gourmand pour l’Alchimie ? Il n’est pas un client qui ne sorte enthousiaste du restaurant de Davide Mijoba et Cédric Valéro. Les deux beaux-frères de 30 et 27 ans qui se sont connus à l’école hôtelière de Marseille font le buzz depuis que le Grand pastis les a révélés au grand public. Cette table sert une cuisine de saison, à base de produits locaux et des poissons sauvages “uniquement”. “Nous cultivons le potager de 800 m2 de Madame Didier avec plein d’arbres fruitiers, dit Davide, le cuisinier. Nos légumes sont issus de graines non hybrides, pollinisées naturellement et autochtones, la loi nous l’interdit mais c’est comme ça” assume le chef. Côté salle, Cédric, le sommelier, anime une carte de quelque 70 références qui évolue au fil de ses découvertes… Si Michelin persiste à négliger une table aussi exceptionnelle c’est le discrédit absolu.
26, rue d’Endoume, Marseille 7e arr. ; 04 91 04 01 22.

Pierre-Antoine Denis a déménagé. Du cours Julien, où il avait installé sa Cantinetta, au quartier de Saint-Giniez, Pierre Antoine Denis a fait le grand saut en rachetant le Bistrot d’Edouard détenu par Edouard Giribone. En moins de deux mois, la clientèle du quartier qui fréquentait déjà la Cantinetta, retrouve, sans plus avoir besoin de quitter son 8e arrondissement, le chemin de cette cuisine italienne dont Pierre-Antoine, épris éperdu du bon produit, a fait sa signature.
150, rue Jean-Mermoz, Marseille 8e arr. ; 04 91 71 16 52.

Le « Bricoleur » enfin installé. La pâtisserie de Clément Higgins et Aurélie Poletto est inaugurée ce 23 décembre. On imagine le « ouf » de soulagement que pousse le jeune couple qui comptait ouvrir le 15 décembre. Mais il fallait compter avec le « savoir-faire » des entreprises de travaux marseillaises… Dans un magasin, signé par le cabinet d’architecture AD Reggio, on trouvera, outre les pâtisseries maison, les thés Paondora, les bougies Lou Candeloun, le vin « la Quille » wine truck…
202, chemin du Vallon de l’Oriol, Marseille 7e arr. ; 09 86 35 23 92.

Julien Diaz s’installerait à Marseille. Avec son ami Guillaume Bonneaud (dont tout le monde se réjouit du retour), le chef anciennement installé en Corse, Julien Diaz, envisage de s’installer à Marseille. A la recherche d’un établissement, le duo Bonneaud-Diaz ambitionne l’étoile. Certes pas pour 2016 mais pour 2017, ce serait magique. Rappelons que Julien Diaz a décroché le fameux macaron alors qu’il officiat à Lumio en Corse à « L’Oggi, Chez Charles ». Une belle recrue pour la ville qui, déjà, suscite l’intérêt de Gault et Millau.

Vaucluse : Le Bourlout, l’âge de la maturité. Il a 40 ans et a fait la majorité de sa carrière dans le Vaucluse. Né en Bretagne dans le Morbihan, Frédéric le Bourlout a grandi à Bollène puis a suivi les cours de l’école hôtelière d’Aubenas en Ardèche. Du Mas d’Aigret au château du Rocher à Bollène en passant par Georges Blanc à Vonnas et le Pré du Moulin à Sérignan-du-Comtat, Le Bourlout a posé ses valises en 2012 au château de Massillan. Bien que très porté sur la pâtisserie, l’homme maîtrise la partition salée avec brio : gastronomie de campagne, cuisine de produit bio, bar, turbot et truffe trouvent au château de Massillan toute leur dimension. Avec son épouse Christine qui bosse avec lui à Massillan, le papa de Manon, Nolwenn et Lucie mérite bien une étoile. Puisse le Michelin ne pas être autiste en 2016.
Château de Massillan, chemin de Hauteville, 84100 Uchaux ; réservations au 04 90 40 64 51.

Restos en vente. Et puis il y a les restaurants qui sont en vente comme la Table du Fort : après 7 ans aux commandes, Nicolas et Emeline Muller souhaitent passer à autre chose mais rester sur Marseille… Ouf, on a eu peur ! Georgiana aussi serait sur le départ et, tout à côté, le restaurant Citizen est aussi en vente. Aventures à suivre.
La Table du Fort, 8, rue Fort Notre-Dame, Marseille 7e arr. ; 04 91 33 97 65
Chez Georgiana, 72, rue de la Paix Marcel-Paul, Marseille 6e arr. ; 04 91 33 06 71.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.