Art de vivre

Châteauneuf du Pape, dans le secret des châteaux et domaines

collage chateauneuf pape chene livreVoilà un livre que tout amateur de vins provençaux et d’art de vivre se plaira à feuilleter, pour commencer, à lire, ensuite. En pas moins de 17 propriétés, toutes délicieusement décorées, l’auteur a souhaité nous plonger dans l’art de vivre en Provence, à Châteauneuf-du-Pape, sur les rives du Rhône, dans un vignoble prestigieux, devenu marque mondiale au fil des ans. Sous la plume de Guy Jacquemont, vous passerez les portes du château des Fines Roches, de Fortia ou La Nerthe et découvrirez les salons, chambres et cuisines tels que leurs propriétaires aiment à les voir vivre. Les photos de Denis Laveur caressent les étoffes comme les rayons du soleil couchant viennent lisser les murs du domaine La Solitude. Au fil des pages, à l’instar des rangs de ceps bien alignés, on découvre les multiples curiosités que ces maisons recèlent : à Mont-Redon, par exemple, une grotte au fond du bouteiller garde les traces des différents retraits de la mer qui couvrait le village autrefois. Après avoir caressé Kiwi à La Solitude, Florent vous expliquera sa passion des orchidées et des sols car « la vie à la campagne ramène nécessairement à l’essentiel ». A Gigognan, le délicieux décor de fleurs et tomettes évoque les décors fin XVIIIe contrastant avec l’épure qui prévaut à Belcastel. Un très joli ouvrage pour amateurs de lifestyle, un coup de coeur.

« Art de vivre à la française à Châteauneuf-du-Pape », de Guy Jacquemont, photos Denis Laveur, 192 pages, Le Chêne Ed. ; 35 euros.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.