Art de vivre

Châteauneuf du Pape, dans le secret des châteaux et domaines

collage chateauneuf pape chene livreVoilà un livre que tout amateur de vins provençaux et d’art de vivre se plaira à feuilleter, pour commencer, à lire, ensuite. En pas moins de 17 propriétés, toutes délicieusement décorées, l’auteur a souhaité nous plonger dans l’art de vivre en Provence, à Châteauneuf-du-Pape, sur les rives du Rhône, dans un vignoble prestigieux, devenu marque mondiale au fil des ans. Sous la plume de Guy Jacquemont, vous passerez les portes du château des Fines Roches, de Fortia ou La Nerthe et découvrirez les salons, chambres et cuisines tels que leurs propriétaires aiment à les voir vivre. Les photos de Denis Laveur caressent les étoffes comme les rayons du soleil couchant viennent lisser les murs du domaine La Solitude. Au fil des pages, à l’instar des rangs de ceps bien alignés, on découvre les multiples curiosités que ces maisons recèlent : à Mont-Redon, par exemple, une grotte au fond du bouteiller garde les traces des différents retraits de la mer qui couvrait le village autrefois. Après avoir caressé Kiwi à La Solitude, Florent vous expliquera sa passion des orchidées et des sols car “la vie à la campagne ramène nécessairement à l’essentiel”. A Gigognan, le délicieux décor de fleurs et tomettes évoque les décors fin XVIIIe contrastant avec l’épure qui prévaut à Belcastel. Un très joli ouvrage pour amateurs de lifestyle, un coup de coeur.

“Art de vivre à la française à Châteauneuf-du-Pape”, de Guy Jacquemont, photos Denis Laveur, 192 pages, Le Chêne Ed. ; 35 euros.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter