Restaurants en Provence

Chez Babbo, l’Italie au plus haut niveau

chez babbo

Ne jamais dire « jamais ». Ne jamais dire qu’il n’y pas de bonne table dans la zone commerciale de la Valentine sans faire preuve de curiosité. Tel est l’enseignement à tirer de la découverte de cette adresse, dont plusieurs fines fourchettes se passent le nom depuis quelques mois, en promettant monts et merveilles à qui y réservera sa table. Le ristorante di Babbo est une table italienne, certainement parmi les meilleures du moment dans la région. Chaque service est rythmé par les intonations et accents italiens de l’équipe de salle qui laisse supposer sans risque la nationalité des cuisiniers.

A la carte, les traditionnels antipasti, insalate, primi piati et secondi piatti. Un assortiment de 12 pizze cuites au four à bois complète l’offre. En guise d’apéro, on partagera quelques zucchine belle (beignets de fleurs de courgettes farcies à la ricotta et crème de courgettes) ainsi qu’une burrata dégoulinante de crème sur une concassée de tomates froides. L’escalope milanaise est assaisonnée aux translucides lanières de lard de colonnata et s’accompagne de pommes de terre sautées du meilleur goût. La poitrine de porc roulée snackée (ultra croustillante) est arrosée de son jus de cuisson hyper gourmand, lequel sert à imbiber une polenta crémeuse et parfaite en tout point.

Alors faut-il y aller ? A cette question, il faut répondre par une injonction : allez-y. L’ensemble est sacrément bien troussé, le service calibré pour les appétits pressés des déjeuners de la semaine et plus détendu en soirée. Retournez-y également pour la carte des vins italiens (Montesperso, Cantina dei Feudi en Toscane, Montepulciano d’Abruzzo, Valpolicella villa Mura Sartori en Vénétie) qui offre un authentique dépaysement. Allez-y également pour la générosité des assiettes qui ont pour objectif de rassasier ceux qui aiment bien manger. En conséquence, allez-y piano sur les antipasti pour vous ménager un peu d’appétit pour les desserts. Moralité : ne jamais dire « jamais » et réservez chez Babbo pour vous convaincre qu’au-delà des apparences, il y a le cœur et cette table n’en manque pas.

Chez Babbo, 207, route des Trois-Lucs à la Valentine, Marseille 11e arr. ; infos et résas au 04 91 89 90 29.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.