Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

8e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Santiago Fuego, nouvelle figure automnale du Bar des Amis

Santiago Fuego

Les saisons se suivent et les cuisiniers aussi. Juan Pulgarin Sanchez a pris le large non sans avoir conseillé à Mélanie et Ivan de confier à son ami, Santiago Fuego, la micro cuisine du Bar des Amis. Argentin né à Buenos Aires, Santiago n’est pas un inconnu de la planète Mars puisqu’il est à l’origine des événements « la Crème », avec son acolyte Iris Liberty. C’est aussi un souriant autodidacte de 34 ans, qui a participé à l’aventure de Mersea, haut-lieu du fish and chips parisien et bossé au préalable avec le chef argentin German Martitegui dans son restaurant Tegui.
Retour à la Vieille Chapelle sur la terrasse de ce bar qui ne désemplit pas et dont Ivan est devenu le maître de cérémonie. Avec son doux regard et un sourire bienveillant porté sur les clients, Mélanie imagine une carte de desserts, chaque jour renouvelée, mêlant les influences ménagère et anglo-saxonne.

L’ardoise de ce déjeuner propose l’incontournable pan-bagnat, fierté de la maison, une tortilla très roborative animée de poivrons-piquillos et fines tranches de jambon cru, un sandwich d’escalope à la milanaise (fromage, laitue, poivrons et oeufs) et des huîtres. Le boudin noir-purée de carottes et salsa criolla précède un dos de cabillaud-épinards semoule et salsa verde. Dans un style street très assumé, le chef respecte l’esprit généreux de la maison. Les assaisonnements sont nerveux (salsa verde tartinée sur le poisson cuit à la perfection) et les mises en scène gourmandes (pavlova). Cette pavlova justement, offre une meringue délicate, et une crème battue pas sucrée qui vient en harmonie avec les agrumes acidulés.

Alors faut-il y aller ? Comme à chaque saison, Mélanie et Ivan se font fort de débusquer une jeune pousse à suivre. On vient chez eux pour s’encanailler à l’apéritif et la joie de vivre de nos hôtes incite à y rester déjeuner. Il y a du rythme, de la créativité, une énergie parfois maladroite chez Santiago Fuego mais toujours une qualité et un rapport qualité-prix indéniables. Les saisons passent et le BDA mérite de plus en plus son titre d’incontournable  de la vie marseillaise…

Le Bar des Amis, 23, ave de la Pointe Rouge ; Marseille 8e arr. Infos au 04 91 96 17 62. Carte : 32 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.