Restaurants en Provence

Chez Chicoulon, on boit bien, mange bien et rit bien

ChicoulonIl y a 9 mois, Edouard Mireur posait ses valises rue Grignan, donnant corps à son rêve : ouvrir une cave au sein de laquelle on servirait à manger. Le pari serait-il en passe d’être tenu ? Oui à en juger par les jolis flacons sobrement alignés dans les casiers et l’ardoise bistrotière qui tente de tirer tout à elle la couverture. Entre la cave et le resto, le coeur balance sans jamais trancher. Car on y mange sacrément bien chez Chicoulon ! Trois repas et trois bonheurs, ajouter la régularité à la qualité, ça tient de l’exploit.
Jour de pluie sur la ville, une jolie clientèle se presse, élégante et professionnelle ici, familiale là, jeune et trendy là-bas. Le labrador de la maison salue d’un tour de salle tout ce petit monde pendant qu’Edouard jongle avec l’ardoise : velouté de patates douces-gingembre et coco, boudin noir de Christian Parra et compotée de poires, voilà pour les entrées. Suivent une tagliatta de boeuf stracci à la crème de parmesan et lieu noir basse température sauce vierge-câpres et tomates séchées… Carte courte mais grandes exigences. Tout est réussi, on cherche l’erreur qui ne viendra pas. Pour accompagner le boudin et sa soyeuse compote de poires, un blanc, un cassis, un Paternel au nez exceptionnel de mangue et ananas. Un vin souple, frais, joyeux et léger qui donne le la à l’apéro et ne déçoit pas ensuite, à l’image de la tagliata de boeuf. Un onglet visiblement, superbement cuit, sur lequel quelques fins copeaux de parmesan sont venus fondre. Tout est parfait, rondement mené, les temps d’attente réduits à leur strict minimum nous autorisant à flâner à l’heure du dessert, une impeccable tarte poires-chocolat, dénuée de sucre, misant tout sur le contraste entre la puissance du cacao et la rondeur du fruit.
On vient de servir le café, quelque restaurateur du boulevard Notre-Dame pousse la porte et vient goûter les champagnes qu’il mettra à sa carte le soir même. On rit, on s’embrasse en prenant des nouvelles des derniers lieux où il faut être vus… C’est aussi ça une bonne cave à vins et là encore, on se dit qu’Edouard Mireur a rempli son contrat. On reviendra…

Chicoulon, 59, rue Grignan, Marseille 6e arr. Réservations au 04 91 33 46 59. Carte environ 28 €.

1 Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • J’ai eu la chance de tomber sur le Chicoulon! Effectivement tout est parfait; l’accueil, le lieu, la délicieuse cuisine et la combinaison des vins soigneusement dénichés et des plats concoctés avec goût et amour. Un vrai et authentique excellent moment,

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition de ce festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût à vivre en famille. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. De nombreux ateliers permettront aux jeunes gastronomes de découvrir les saveurs de saison. Entre autres temps forts, l’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). Et tout au long de la journée, de 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants beaussétans.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.