Restaurants en Provence

L’Enoteka de Véronique et Nicola, y’en n’a pas deux comme ça…

EnotekaLes amateurs de bars à vins connaissent cette oenotèque qui a pignon sur rue, jonglant entre les saveurs sardes natales de Nicola et l’âme bistrotière lyonnaise de Véronique, depuis plus de 10 ans. Sans faire de bruit, traçant son sillon, le maître des lieux sélectionne ses flacons au coup de coeur, le Cent Canailles du Mas Juliette (vin de pays des coteaux du Verdon) ou le Clot de l’Origine de Marc Barriot (vin nature languedocien), faisant fi des modes. Sur les murs, les étagères alignent aussi quelques classiques à l’instar du blanc du clos d’Albizzi à Cassis ou le bio blanc de château Calavon à Lambesc
Chaque matin, inlassablement dans un geste répété machinalement, l’éponge mouillée efface certaines propositions de l’ardoise de la veille au profit des découvertes du marché du jour. On peut y lire les goûts de ce duo accueillant : parmentier de canard confit, onglet de boeuf à la manière d’une tagliata, caillette de porc, assiette végétarienne. Lorsque sonnent les 12 coups de midi, les petites pommes de terre ratte à la saveur de châtaigne et à la fine peau croustillante escortent un onglet-salade de roquette bien assaisonnée, sans acidité. Une pointe de fleur de sel craque sous la dent, le plaisir est immense. Alors qu’à la table voisine atterrit une planche de charcuteries, on partage une planches de fromages parfaitement affinés faisant office de dessert. Il est content Nicola, sa clientèle vient et revient, avide de l’écouter parler de sa sélection de vins à l’accent chantant italien, confirmant l’excellente réputation de son Enoteka. Une tasse de café velouté et voluptueux, une seconde pour faire durer le plaisir de la conversation et voici l’heure du départ. Alors faut-il y aller ? Oui pour le choix de vins, oui pour l’ambiance cave avec ses lourds murs de pierre, oui pour les assiettes décidément sans reproche et oui enfin, pour l’excellentissime café. Ils sont forts ces Italiens en café…

L’Enoteka, 28, boulevard Notre-Dame, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 91 62 08. Carte déjeuner, 20 €.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter