En direct du marché

Chocolaterie Françoise, le moral au beau fixe pour Pâques

A quelques jours du week-end pascal, la chocolaterie Françoise s’apprête à fêter ses cinquièmes fêtes de Pâques. Toute l’équipe a le sourire sachant que 30% du chiffre d’affaires annuels se jouent dans les trois semaines qui précèdent la fête de la Résurrection. Pour Céline, la chocolatière, Marion et Alex, à la vente ainsi que Claude, l’amie qui vient donner la main, le millésime 2021 sera radicalement différent de ce que l’équipe avait connu jusqu’ici. L’effet Covid est passé par là. Si Françoise pouvait se réjouir d’entretenir de bonnes relations avec sa clientèle de quartier, la mise en place d’un site web marchand a fait bouger les lignes “et beaucoup de clients dans la ville et sa périphérie sont ravis de commander leurs chocolats sans avoir à se déplacer désormais” explique Marion qui reconnaît à demi-mots tous les bénéfices que le web a apportés au chiffre d’affaires de la chocolaterie.

Le deuxième effet Covid se trouve dans les partenariats : “Nous sommes vendus chez le caviste les Canons de Vauban, chez certains boulangers de Saint-Julien et chez Popote, poursuit Marion. Comme nous achetons une partie de nos chocolats auprès de la Baleine à Cabosse, en retour, ils vendent nos rochers praliné et nos pâtes à tartiner”. Ces passerelles entre artisans ont pour effet de “mieux nous faire connaître et d’augmenter le volume de nos clientèles respectives”, conclut la vendeuse de la boutique.

Beaucoup ont pensé que les fêtes de Pâques 2020, frappées par le confinement et un pays à l’arrêt, avaient été catastrophiques pour les chocolatiers. Si les industriels ont beaucoup souffert, du fait de la mise en rayons de leurs chocolats beaucoup trop tard, chez les artisans, les Pâques 2020 ont été exceptionnellement bonnes et ces bons chiffres de vente se sont maintenus dans les mois qui ont suivi au point que l’activité a été, en 2020, bien supérieure à 2019. “Cette année, on reste sur la lancée de 2020, analyse Céline Corbier. Noël a été très bon et Pâques 2021 sera au niveau de l’an dernier voire supérieur”.

Au-delà de ces nouvelles encourageantes pour l’artisanat, l’équipe de la chocolaterie Françoise accueille avec enthousiasme une nouvelle clientèle, plus jeune, récemment installée dans le quartier. Fête des enfants, Pâques est aussi la fête du chocolat au lait qui représente 60% des moulages pour 40% en volume pour le noir. Les années passent et les modes avec, les cloches (de 10 à 15% des achats) et les poissons (moins de 10%) sont en perte de vitesse chez les consommateurs. Les moulages d’oeufs et de lapins, en revanche, trustent les ventes. Pâques et après ? “On vient de sortir les ‘Carrés Françoise’, ce sont des petits carrés plats de chocolat 100% marseillais que nous proposons dans un joli emballage pour accompagner le café”, dit Marion jamais à court d’une bonne idée.

Françoise, 47, rue Pierre-Béranger, Marseille 12e arr.  ; 04 86 94 52 34.

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.