En direct du marché

Le Caillolais et Midi Flan, le bon goût des desserts de l’enfance

le Caillolais
Thomas et son père Jean-Louis

Ce sont des marques qui appartiennent au patrimoine, des yaourts que tout Provençal, une fois au moins, a mangés et leur seule évocation rappelle de délicieux souvenirs d’enfance. Il a quelques mois, Jean-Louis Schmitt pensait vendre la société des yaourts le Caillolais mais, deux de ses trois garçons, lui ont affirmé vouloir prendre la relève. On imagine la joie de Jean-Louis et Marie-Isabelle Schmitt à l’idée de voir se perpétuer une saga familiale entamée au milieu du XXe siècle.

Le yaourt le Caillolais est un yaourt traditionnel au lait entier “avec les laits de la ferme Gaec Latapy de Saint-Andiol, explique Jean-Louis Schmitt. Ils sont conditionnés dans des pots en carton, c’est notre signe distinctif depuis toujours et, en plus, ça ne pollue pas”, poursuit le chef d’entreprise qui aligne quatre parfums sur son bureau : vanille, citron, nature et fraise. D’autres arômes sont à l’étude mais “pas dans l’immédiat” tempère Jean-Louis Schmitt. La production reste artisanale, de 3 000 à 4 000 pots par semaine, essentiellement vendus dans les Bouches-du-Rhône, Marseille et le Var. “Nous sommes chez des distributeurs indépendants, des épiceries, des boucheries, quelques moyennes surfaces mais nous n’avons pas la capacité de fournir la grande distribution. Les seules grandes surfaces qu’on livre sont celles qui avaient noué des liens à l’époque de mon père”, prévient Jean-Louis Schmitt.

le Caillolais

La famille brille par sa discrétion : pas de site web, encore moins de photos et bon courage pour trouver leur numéro de téléphone ! Jean-Louis Schmitt ne court pas après les médias : – C’est ma façon d’être, je suis comme ça, susurre-t-il. Ma fierté c’est mon produit. Rien ne me réjouit plus qu’un client qui nous félicite sur la régularité, la qualité et la fabrication de nos yaourts”

Midi Flan, le fleuron
Avant de se vouer aux yaourts, la famille Schmitt fabriquait des flans en pots sous la marque Midi Flan. La marque a été fondée en 1950 par Louis Schmitt et Marie-Antoinette Caillol, les parents de Jean-Louis. Les laits proviennent de la même ferme que pour les yaourts et sont élaborés à base d’algues marines. Au côté des flans vanille-caramel et chocolat voisinent deux autres recettes : le gâteau de riz et le gâteau de semoule. “Le gâteau de riz est arrivé en 1983, pour la naissance de mon fils Sébastien et nous l’avons baptisé ‘le Petit Sébastien’, raconte Jean-Louis Schmitt. Le gâteau de semoule a été créé pour marquer la naissance de mon autre fils et on l’a appelé ‘le Petit Thomas’. C’est un client qui m’avait suggéré de me diversifier à l’époque et je ne le regrette pas”. A ce jour, le flan représente 50% du chiffre d’affaires total de l’entreprise, toutes marques et références confondues.

Quant à la création d’un site web, Jean-Louis balaie l’idée d’un revers de main : – J’ai commencé à travailler en 1977, je ne suis plus loin de la retraite, c’est à mes fils de s’en occuper. Ça me fait un grand bonheur de les voir prendre la suite, j’en suis très fier… Je ne me vois pas quitter cette entreprise parce que c’est ma passion. Il y a des jours où je pars le matin, à 5 heures, pour livrer des clients et chercher le lait. Quand je rentre à 17 heures, je suis épuisé mais tellement heureux”.

Midi Flan – Le Caillolais, Plan des Moines Sud, 1909, chemin des Marseillais, 13390 Auriol. Infos au 06 24 40 38 17.

Le Caillolais, originaire du village des Caillols

Aux origines, ces yaourts étaient fabriqués dans le village des Caillols par une famille de laitiers qui cherchait à écouler leur production de lait. Ange Bovéro d’abord, puis ses fils, Fernand et Francis, succèdent à leur papa et développent l’affaire. Au premier, la fabrication des yaourts, au second, le soin des vaches. La part du troisième frère, Roger Bovéro, se limitant à de précieux conseils techniques. Les années passent et la marque des yaourts le Caillolais est rachetée par M. Maurel, employé des Bovéro, qui la revend en 2010 à Jean-Louis Schmitt. Ce dernier, par ailleurs propriétaire de la marque Midi Flan, fondée en 1956, acquiert dont le Caillolais et s’emploie à développer l’entreprise aux multiples gammes et références.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vienne, capitale impériale

Semaine autrichienne au café de la Banque A l’occasion de la Fête nationale autrichienne le 26 octobre prochain, le Café de la Banque - le plus viennois des cafés marseillais - organise en partenariat avec le Consulat honoraire et sous le parrainage de Son Excellence Michael Linhart ambassadeur d’Autriche en France, une semaine culinaire dédiée aux plats traditionnels autrichiens. Du lundi 25 au vendredi 29 octobre, le Café de la Banque proposera, chaque jour, un plat et un dessert autrichiens différents accompagnés de pains autrichiens (grâce à la boulangerie Backwelt Pilz), de bières ou de vins autrichiens (avec Vini Cultura Austriae). Pour préparer au mieux cette semaine exceptionnelle, le chef cuisinier de l’ambassade d’Autriche à Paris, Patrick Viaene, sera l’invité exceptionnel de la famille Lafargue, afin de transmettre ses recettes et son savoir-faire à la brigade du Café de la Banque.
► Menus, lundi 25 octobre : goulache de bœuf et boulettes en serviette, Tarte « Sacher » ; mardi 26 octobre, fête nationale autrichienne : rôti de porc et boulettes de pommes de terre, gâteau viennois au chocolat ; mercredi 27 octobre : escalope viennoise et pommes de terre persillées, strudel aux pommes ; Jeudi 28 octobre : pointe de culotte de bœuf sauce raifort, crêpe épaisse à la confiture de prunes
Vendredi 29 octobre : goulache de veau et tarte Sacher.
Le Café de la Banque, 24 bd Paul-Peytral, 6e arr., infos au 04 91 33 35 07
Consul honoraire d’Autriche, 58, rue Grignan (Marseille, 1er arr.), infos au 06 42 14 85 58

Abonnez-vous à notre newsletter

15e Fête des saveurs d’automne 100 % Ventoux Dimanche 24 octobre à Sault, de 9h à 18h sur le site arboré de la Promenade se tient la fête des saveurs d’automne, l’un des plus importants marchés de producteurs du Vaucluse ; les produits proposés y sont 100% Ventoux ! Cette 15e édition permet de préparer un hiver savoureux et gourmand. A noter cette année la présence de nouvelles propositions comme les jus de grenades (Malaucène) ou les plants de lavandes bio de Aude (Sault), sans oublier les fromages de chèvres du plateau d’Albion.
Toute la journée à partir de 9h, stands de vente directe des agriculteurs, viticulteurs et artisans du massif, espace livres avec des ouvrages sur le Ventoux et la cuisine méditerranéenne, espace ludique autour des fruits et légumes animé par Interfel, tables pique-nique mises à disposition du public pour déguster les produits gourmands du marché. À 15h et 16h : découverte de la nougaterie Boyer, visite commentée de 40 min. Infos auprès de l'office de tourisme Ventoux Sud à Sault, au 04 90 64 01 21.

Le Bar des Amis à la Vieille Chapelle à Marseille accueille en cuisine le chef argentin Santiago Fuego ; allez-y au déjeuner, vous ne le regretterez pas ! Ces mois d'automne sont bien remplis pour le BDA qui a la joie de renouer avec ses apéros musicaux, ses brunches gourmands et rendez-vous divers. Le 30 octobre, le BDA nous emmène sur la Côte Atlantique avec DJ Marmouille (fameux dj résident de la Coorniche), Captain Daney et Doc Zen pour une sélection food garantie Sud-Ouest. Réservations au 04 91 96 17 62 ou 06 51 97 28 28

Juris Food Lundi 8 novembre, l'association recevra un représentant de l'UMIH des Bouches-du-Rhône qui interviendra sur les questions liées au recrutement dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie. Participation au déjeuner : 29 €. Inscription par mail obligatoire à smlorganisation@gmail.com Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e arr, parking du Pharo). Infos auprès de Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95