Magazine

Christophe Négrel a mis le Lauracée en vente

christophe négrel

Date de naissance : le 19 octobre 1968 (Balance)
2005 : ouvre son premier restaurant, le Lunch à Sormiou. “J’y ai accueilli les personnalités les plus connues mais toujours avec beaucoup de sincérité et de vérité”
2007 : fermeture du Lunch, départ de la calanque bénie
2008 : ouverture du Lauracée
Membre du Collège culinaire de France, référencé chez Gault&Millau et Michelin, Tables et Auberges de France
“J’ai mis le restaurant en vente, je sais que ça ne se fera pas en trois mois alors je me donne le temps du départ”. Assis dans son restaurant, tout sourire, Christophe Négrel confesse avoir mûrement réfléchi avant de décider de tourner la page de la rue Grignan. “J’ai 51 ans alors place aux plus jeunes ! lance-t-il avant de compléter : – Je vais m’installer en bord de mer, du côté est de la côte”. Le restaurant a été mis en vente auprès de deux agences et les premiers intéressés ont commencé à se manifester.

Concernant son personnel, le chef et propriétaire du Lauracée se veut rassurant : “Je vais ouvrir autre chose donc ceux de mon équipe qui le veulent pourront me suivre. S’il y en a qui le demandent, je les caserai chez des amis à Saint-Tropez et quant aux autres, ils seront libres”. Revenant sur ses années de centre-ville, Négrel se réjouit de voir la bonne santé des restaurants du quartier et condamne la tendance des assiettes “minimalistes”: – Un restaurant, c’est fait pour restaurer les gens et chez moi, on a toujours rempli les assiettes. Les clients nous en ont toujours été reconnaissants”. Affirmant que Marseille est “une ville très difficile à apprivoiser”, Christophe Négrel se fait aussi philosophe : – En cuisine, on ne réussit jamais, c’est tellement éphémère ce que l’on fait”… Temple de la cuisine bourgeoise, le Lauracée est une des adresses les plus régulières de la ville, il reste quelques mois pour le (re)découvrir et savourer la philosophie généreuse du cuisinier Négrel.

Le Lauracée, 96, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 91 33 63 36 et 06 23 42 26 50.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

Juris food. Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 31 janvier et aura pour thème : “La démarche de transition juridique globale initiée par Marseille dans la dynamique des négociations internationales sur le climat” par Jean-Charles Lardic. Un cocktail déjeunatoire suivra afin de prolonger les échanges librement entre les participants. Vous pouvez dès maintenant vous inscrire et régler votre participation en cliquant sur ce lien (un compte paypal n’est pas obligatoire pour cela, le paiement peut se faire directement par CB). Paf : 29 €. Pour des questions d’organisation, l’inscription par retour de mail est obligatoire : smlorganisation@gmail.com
Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon, 7e (parking Pharo).

XXIXe fête de la Truffe à Aups Dimanche 23 janvier, ce village du haut-Var organise sa XXIXe fête de la truffe. Pour cette journée dédiée à la tuber melanosporum, un marché aux truffes fraîches, des animations folkloriques et une vente aux enchères des plus beaux specimens seront organisés. A cette occasion, Sebastian Gaillard,  chef du restaurant La Truffe, proposera un menu unique en 5 services (80 € flûte de champagne comprise). En parallèle, sur la place du village, le chef et son fils régaleront les visiteurs d’une street-food pleinement aupsoise : le Aups-Dog (fameux hot-dog à la truffe imaginé par Sébastian Gaillard, 10 € avec des frites), et le Truffe-Burger (15 € avec des frites) régaleront les adeptes de street-food.  En collab’ avec « les Fondus de fromages », le chef et ses amis ont imaginé des plats à emporter,  gourmands et roboratifs où la truffe est toujours reine !
• Restaurant la Truffe, 10, rue Maréchal Foch, 836930 Aups. Infos et résas au 04 94 67 02 41.