Mes recettes

Quelques coings confits et un magret de canard au four

coings confits
Préparation : 20 min / Cuisson : 20-30 min coings confits

Votre marché pour 4 personnes : 4 petits coings ou 2 gros ; un demi citron ; 2 magrets de canard ; 2 cuillères à soupe de miel ; 20 g de beurre ; 1 pincée de sel ; 1 pincée de poivre ; 1 pincée d’Epices Rabelais (ou du mélange 5 épices).

On y va : préchauffer le four à 220°C. Peler les coings au couteau économe. La peau est dure mais la saveur incomparable du coing vaut la peine que l’on se donne un peu de mal ! Les ouvrir en quartiers et retirez la partie centrale renfermant les pépins. Tailler les coings en fins quartiers et les citronner. Dans une grande sauteuse faites fondre le beurre et mettre à cuire les tranches de coing. Ajouter le miel et mélanger pour en napper harmonieusement les tranches de coing. Parfumer en ajoutant quelques pincées d’Epices Rabelais (ou du mélange 5 épices). Couvrir et laisser confire doucement environ 30 min. Remuer les coings confits de temps en temps. Quadriller la peau des magrets de canard. Saler, poivrer des deux côtés et déposer les magrets dans un plat allant au four. Laisser cuire d’abord sur la peau environ 8 min. Les retourner puis laisser encore cuire 8 min pour une cuisson rosée. Pour une cuisson à point, prolonger la cuisson de 5 à 8 min. A la sortie du four, tailler les magrets en tranches d’un centimètre et les servir avec les coings confits.

Astuce de chef : éplucher des coings est à la portée de tous ! Brossez-les sous l’eau à l’aide d’une brosse souple pour retirer le duvet. Mettez-les ensuite dans le panier de l’autocuiseur et les laisser cuire 3 min à compter de la rotation de la soupape. Les sortir et les laisser refroidir avant de les peler à l’aide d’un économe. Coupez-les en deux avec un couteau d’office pour retirer le cœur et les pépins.

Photo Philippe Colin d’Interfel

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Bonjour,
    Merci pour tous ces précieuses adresses, ces belles recettes….
    Je n’ai jamais pensé à cuisiner des magrets avec des coings pourtant j’adore le sucré/salé et le canard !
    Bonne continuation. Cordialement, Liliane

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €