Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Art de vivre

A Forcalquier, le 10e Cooksound célébrera les cuisines du monde

cooksound festival
 

Il aura fallu seulement 10 ans pour imposer le Cooksound au rang des festivals de musique qui comptent en Région Sud. Cette année, le festival implanté à Forcalquier sur les contreforts de la montagne de Lure, à mi-chemin entre Digne et Manosque, revêt un caractère particulier, l’édition 2020 ayant dû être annulée pour cause de pandémie. « Touché, mais certainement pas coulé, le Cooksound festival se refait une jeunesse et fêtera ses 10 printemps cet été ! »  a lancé avec enthousiasme son président, Laurent Kouby, lors d’une présentation presse de l’édition 2021.

C’est donc du 15 au 17 juillet, dans les jardins du couvent des Cordeliers de Forcalquier, que l’équipe du festival invite à la fête. Le Cooksound alliant musique et cuisine, cette année, la proposition gastronomique ressemblera à un kaléidoscope de toutes les propositions culinaires qui ont prévalu lors des précédentes années. « Côté Cook, nous donnons carte blanche à la cuisinière Marie Lecoanet qui avait déjà collaboré au festival par le passé. Elle proposera un tour du monde des saveurs » explique le président Kouby égrenant un menu composé de pulled pork (Nouvelle Orléans), poulet yassa (Sénagal), pasteis de nata (potugal), hot dogs en version tradi ou vegan.

Pour renforcer plus encore l’ancrage local de la manifestation, tous les menus seront élaborés à base de produits locaux et bio à l’image des jus de fruits de Château-Arnoux, de la bière La Serpentine, des pains de la boulangerie Cum Panis ou des fromages de Banon : « Au Cooksound, on y mange et on y boit bien » promet Laurent Kouby. Ces partis-pris permettent de faire vivre le tissu économique local et de limiter les transports, donc les émissions de gaz à effet de serre. Rendant hommage à l’équipe de la Plage sonore, association fondatrice du festival, Laurent Kouby a aussi relaté l’importance des 60 bénévoles qui contribuent au succès de cette manifestation, « dont 90% étaient déjà là lors de la première édition ». C’est dire si l’ambiance est bonne !

Le Cooksound limite son impact sur l’environnement

Dès la première heure, les organisateurs ont toujours cherché à monter un évènement en accord avec leurs valeurs éco-responsables. Le Cooksound Festival s’inscrit donc dans une forte politique de développement durable intégrant l’éco-responsabilité dans son organisation, avec un nombre important de dispositifs de tri des déchets et de recyclage, la présence de toilettes sèches, la vaisselle compostable, les écocups et l’incitation au covoiturage afin de minimiser les émissions de gaz à effet de serre. Un partenariat avec les Lignes Express Régionales en Région Sud (LER) permet aux festivaliers de venir en car, favorisant les transports collectifs au lieu de la voiture.
Toutes les denrées non périssables qui n’auront pas été utilisées lors de l’évènement seront récupérées par les fournisseurs, afin d’éviter le gaspillage. Une vaisselle biodégradable (assiettes et couverts) ou réutilisable (gobelets) sera utilisée sur toute la durée du festival et les déchets seront compostés dans les jardins partagés de Forcalquier. « Par ailleurs, le Cooksound festival enfonce le clou du «no plastique» en distribuant à toute son équipe, ainsi qu’en les mettant à la vente pour le public, des gourdes métalliques. Un point d’eau en libre accès sur le site, permettra aux festivaliers de remplir leurs gourdes, annonce Laurent Kouby. Des cendriers de poche métalliques seront également disponibles ». Tout un dispositif qui fait entrer le Cooksound dans le Cofees (Collectif des festivals eco-responsables et solidaires).

Le Cooksound festival est porté par l’association la Plage Sonore et se déroule du 15 au 17 juillet au couvent des Cordeliers, 04300 Forcalquier.
Le 15 juillet : entrée libre sur tout le site ; payant les 16 et 17 pour les concerts mentionnés.

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.