Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

A Forcalquier, le 10e Cooksound célébrera les cuisines du monde

cooksound festival
 

Il aura fallu seulement 10 ans pour imposer le Cooksound au rang des festivals de musique qui comptent en Région Sud. Cette année, le festival implanté à Forcalquier sur les contreforts de la montagne de Lure, à mi-chemin entre Digne et Manosque, revêt un caractère particulier, l’édition 2020 ayant dû être annulée pour cause de pandémie. « Touché, mais certainement pas coulé, le Cooksound festival se refait une jeunesse et fêtera ses 10 printemps cet été ! »  a lancé avec enthousiasme son président, Laurent Kouby, lors d’une présentation presse de l’édition 2021.

C’est donc du 15 au 17 juillet, dans les jardins du couvent des Cordeliers de Forcalquier, que l’équipe du festival invite à la fête. Le Cooksound alliant musique et cuisine, cette année, la proposition gastronomique ressemblera à un kaléidoscope de toutes les propositions culinaires qui ont prévalu lors des précédentes années. « Côté Cook, nous donnons carte blanche à la cuisinière Marie Lecoanet qui avait déjà collaboré au festival par le passé. Elle proposera un tour du monde des saveurs » explique le président Kouby égrenant un menu composé de pulled pork (Nouvelle Orléans), poulet yassa (Sénagal), pasteis de nata (potugal), hot dogs en version tradi ou vegan.

Pour renforcer plus encore l’ancrage local de la manifestation, tous les menus seront élaborés à base de produits locaux et bio à l’image des jus de fruits de Château-Arnoux, de la bière La Serpentine, des pains de la boulangerie Cum Panis ou des fromages de Banon : « Au Cooksound, on y mange et on y boit bien » promet Laurent Kouby. Ces partis-pris permettent de faire vivre le tissu économique local et de limiter les transports, donc les émissions de gaz à effet de serre. Rendant hommage à l’équipe de la Plage sonore, association fondatrice du festival, Laurent Kouby a aussi relaté l’importance des 60 bénévoles qui contribuent au succès de cette manifestation, « dont 90% étaient déjà là lors de la première édition ». C’est dire si l’ambiance est bonne !

Le Cooksound limite son impact sur l’environnement

Dès la première heure, les organisateurs ont toujours cherché à monter un évènement en accord avec leurs valeurs éco-responsables. Le Cooksound Festival s’inscrit donc dans une forte politique de développement durable intégrant l’éco-responsabilité dans son organisation, avec un nombre important de dispositifs de tri des déchets et de recyclage, la présence de toilettes sèches, la vaisselle compostable, les écocups et l’incitation au covoiturage afin de minimiser les émissions de gaz à effet de serre. Un partenariat avec les Lignes Express Régionales en Région Sud (LER) permet aux festivaliers de venir en car, favorisant les transports collectifs au lieu de la voiture.
Toutes les denrées non périssables qui n’auront pas été utilisées lors de l’évènement seront récupérées par les fournisseurs, afin d’éviter le gaspillage. Une vaisselle biodégradable (assiettes et couverts) ou réutilisable (gobelets) sera utilisée sur toute la durée du festival et les déchets seront compostés dans les jardins partagés de Forcalquier. « Par ailleurs, le Cooksound festival enfonce le clou du «no plastique» en distribuant à toute son équipe, ainsi qu’en les mettant à la vente pour le public, des gourdes métalliques. Un point d’eau en libre accès sur le site, permettra aux festivaliers de remplir leurs gourdes, annonce Laurent Kouby. Des cendriers de poche métalliques seront également disponibles ». Tout un dispositif qui fait entrer le Cooksound dans le Cofees (Collectif des festivals eco-responsables et solidaires).

Le Cooksound festival est porté par l’association la Plage Sonore et se déroule du 15 au 17 juillet au couvent des Cordeliers, 04300 Forcalquier.
Le 15 juillet : entrée libre sur tout le site ; payant les 16 et 17 pour les concerts mentionnés.

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.