Art de vivre

A Forcalquier, le 10e Cooksound célébrera les cuisines du monde

cooksound festival

Il aura fallu seulement 10 ans pour imposer le Cooksound au rang des festivals de musique qui comptent en Région Sud. Cette année, le festival implanté à Forcalquier sur les contreforts de la montagne de Lure, à mi-chemin entre Digne et Manosque, revêt un caractère particulier, l’édition 2020 ayant dû être annulée pour cause de pandémie. “Touché, mais certainement pas coulé, le Cooksound festival se refait une jeunesse et fêtera ses 10 printemps cet été !”  a lancé avec enthousiasme son président, Laurent Kouby, lors d’une présentation presse de l’édition 2021.

C’est donc du 15 au 17 juillet, dans les jardins du couvent des Cordeliers de Forcalquier, que l’équipe du festival invite à la fête. Le Cooksound alliant musique et cuisine, cette année, la proposition gastronomique ressemblera à un kaléidoscope de toutes les propositions culinaires qui ont prévalu lors des précédentes années. “Côté Cook, nous donnons carte blanche à la cuisinière Marie Lecoanet qui avait déjà collaboré au festival par le passé. Elle proposera un tour du monde des saveurs” explique le président Kouby égrenant un menu composé de pulled pork (Nouvelle Orléans), poulet yassa (Sénagal), pasteis de nata (potugal), hot dogs en version tradi ou vegan.

Pour renforcer plus encore l’ancrage local de la manifestation, tous les menus seront élaborés à base de produits locaux et bio à l’image des jus de fruits de Château-Arnoux, de la bière La Serpentine, des pains de la boulangerie Cum Panis ou des fromages de Banon : “Au Cooksound, on y mange et on y boit bien” promet Laurent Kouby. Ces partis-pris permettent de faire vivre le tissu économique local et de limiter les transports, donc les émissions de gaz à effet de serre. Rendant hommage à l’équipe de la Plage sonore, association fondatrice du festival, Laurent Kouby a aussi relaté l’importance des 60 bénévoles qui contribuent au succès de cette manifestation, “dont 90% étaient déjà là lors de la première édition”. C’est dire si l’ambiance est bonne !

Le Cooksound limite son impact sur l’environnement

Dès la première heure, les organisateurs ont toujours cherché à monter un évènement en accord avec leurs valeurs éco-responsables. Le Cooksound Festival s’inscrit donc dans une forte politique de développement durable intégrant l’éco-responsabilité dans son organisation, avec un nombre important de dispositifs de tri des déchets et de recyclage, la présence de toilettes sèches, la vaisselle compostable, les écocups et l’incitation au covoiturage afin de minimiser les émissions de gaz à effet de serre. Un partenariat avec les Lignes Express Régionales en Région Sud (LER) permet aux festivaliers de venir en car, favorisant les transports collectifs au lieu de la voiture.
Toutes les denrées non périssables qui n’auront pas été utilisées lors de l’évènement seront récupérées par les fournisseurs, afin d’éviter le gaspillage. Une vaisselle biodégradable (assiettes et couverts) ou réutilisable (gobelets) sera utilisée sur toute la durée du festival et les déchets seront compostés dans les jardins partagés de Forcalquier. “Par ailleurs, le Cooksound festival enfonce le clou du «no plastique» en distribuant à toute son équipe, ainsi qu’en les mettant à la vente pour le public, des gourdes métalliques. Un point d’eau en libre accès sur le site, permettra aux festivaliers de remplir leurs gourdes, annonce Laurent Kouby. Des cendriers de poche métalliques seront également disponibles”. Tout un dispositif qui fait entrer le Cooksound dans le Cofees (Collectif des festivals eco-responsables et solidaires).

Le Cooksound festival est porté par l’association la Plage Sonore et se déroule du 15 au 17 juillet au couvent des Cordeliers, 04300 Forcalquier.
Le 15 juillet : entrée libre sur tout le site ; payant les 16 et 17 pour les concerts mentionnés.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)

Association Juris food Les conditions sanitaires le permettant, l’association Juris food organise son premier déjeuner mensuel lundi 28 juin à 12h00. Ce repas sera précédé d’une intervention de maître Marc Bruschi, directeur de l’Institut de droit des assurances à Aix-Marseille université, avocat au barreau de Marseille, sur le thème : “Covid 19 et pertes d’exploitation des restaurateurs”. Pour des questions d’organisation, l’inscription par mail est obligatoire (contact@jurisfood.fr jusqu’au 24 juin). Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon (7e arr. parking du Pharo). Participation : 29 € par personne, payable sur place par chèque ou CB. Pour tout renseignement complémentaire, Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95