Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Le Refugee Food festival 2021, s’ancre plus encore à Marseille

Refugee Food festival 2021
Chez Gingko, Charlène et son frère Raphaël ont accueilli Tina, cuisinière éthiopienne.
Du 15 au 20 juin prochain, le Refugee Food festival 2021 revient à Marseille pour la cinquième édition !  Cette année encore, ce sont 10 restaurants et adresses marseillaises qui s’engagent en confiant leurs fourneaux à autant de cuisiniers réfugiés pour faire découvrir des saveurs venues d’ailleurs, sensibiliser à la situation des réfugiés en France, et leur offrir un tremplin professionnel pour réussir leur intégration en France.
La carte de ces restaurants s’enrichira de plats syriens, kazakhs ou encore éthiopiens à savourer le temps d’un déjeuner ou d’un dîner. Un geste fort pour des restaurateurs qui rallument à peine leurs fourneaux et retrouvent un début d’activité après plusieurs mois de crise sanitaire. Marseille n’est pas en reste et, à l’instar de Strasbourg, Paris, Lille, Lyon, Rennes, Nantes, Dijon, Bordeaux et Montpellier, ce sont en tout 65 restaurants, de l’étoilé à la cantine de quartier, qui ouvrent grand les portes de leur cuisine à l’occasion du Refugee Food Festival 2021.
 
Un réfugié est une personne qui a fui son pays car elle risquait d’y être victime de persécutions et de graves atteintes à ses droits humains en raison de son appartenance ethnique, religieuse, de ses options politiques, de sa nationalité, de son orientation sexuelle ou de son appartenance à un certain groupe social
Au-delà de ce festival, qui sensibilise le grand public à la situation des réfugiés, et fait découvrir les cultures culinaires du monde, il y a une association : Food Sweet Food. Cette association anime un restaurant d’insertion dédié aux cuisiniers réfugiés au coeur même de Paris. Elle propose des formations gratuites aux métiers de la restauration à des réfugiés et les aide à trouver un emploi. Food Sweet Food, c’est aussi un traiteur et un programme d’aide alimentaire qui a distribué 50 000 repas aux nécessiteux lors de la pandémie Covid dans la capitale. Elle gère en outre des programmes pédagogiques pour les jeunes écoliers. Souhaitant s’ancrer plus encore à Marseille, Food sweet food (à l’origine du Refugee Food) s’associe avec l’association phocéenne Départ (la Table de Cana, des étoiles et des femmes, les Beaux Mets) pour, par exemple, porter des projets de sensibilisation de la société civile et d’insertion professionnelle des réfugiés…
Refugee Food festival 2021

Les grandes dates du Refugee Food festival 2021 à Marseille

Mardi 15 juin, cinéma-brasserie La Baleine (cours Julien, 6e arr.), dîner et projection. Cuisine syrienne par Asieh Kentar
Mercredi 16 juin, la Femme du Boucher (rue de Village, 6e arr.), dîner de cuisine afghane par Mohammad Amin
Jeudi 17 juin, bar à cocktails Gaspard (7, bd Notre-Dame, 6e arr.), pairing cocktails, cuisine kazakhe par Roza Akhmetova
Vendredi 18 juin, chez Ouréa (72, rue de la Paix Marcel-Paul, 6e arr.), déjeuner, cuisine afghane par Homa Karimi
Vendredi 18 juin, au couvent Levat x Alf ( 52, rue Levat, 3e arr.), street food de cuisine syrienne par Abdul Rahman El Khatib
Samedi 19 juin, restaurant les Eaux de Mars (135, rue Consolat, 1er arr.), déjeuner de cuisine turque par Enes Bilgin
Samedi 19 juin, opéra Zoizo (rue Beauvau, 1er), dîner, cuisine libanaise par Rita El Laffee
Du 15 au 19 juin, boulangerie Pain Pan (29, rue 3 Frères Barthélémy, 6e arr.), pain afghan avec Suleyman Khanfiroz
Du 15 au 19 juin, la laiterie marseillaise (86, rue Sainte, 7e arr.), fromages éthiopiens et syriens par Tina Demeke Eneyew et Abdul Rahman El Khatib (et son fameux chenklish)
Dimanche 20 juin, Maison Montgrand x la Crème (35, rue Montgrand, 6e arr.), food market sur le thème des cuisines éthiopienne, vénézuelienne, libanaise et syrienne par Tina Demeke Eneyew, Veronica Garcia Rodriguez, Rota El Laffee et Asieh Kentar.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.