Art de vivre

Le Refugee Food festival 2021, s’ancre plus encore à Marseille

Refugee Food festival 2021
Chez Gingko, Charlène et son frère Raphaël ont accueilli Tina, cuisinière éthiopienne.
Du 15 au 20 juin prochain, le Refugee Food festival 2021 revient à Marseille pour la cinquième édition !  Cette année encore, ce sont 10 restaurants et adresses marseillaises qui s’engagent en confiant leurs fourneaux à autant de cuisiniers réfugiés pour faire découvrir des saveurs venues d’ailleurs, sensibiliser à la situation des réfugiés en France, et leur offrir un tremplin professionnel pour réussir leur intégration en France.
La carte de ces restaurants s’enrichira de plats syriens, kazakhs ou encore éthiopiens à savourer le temps d’un déjeuner ou d’un dîner. Un geste fort pour des restaurateurs qui rallument à peine leurs fourneaux et retrouvent un début d’activité après plusieurs mois de crise sanitaire. Marseille n’est pas en reste et, à l’instar de Strasbourg, Paris, Lille, Lyon, Rennes, Nantes, Dijon, Bordeaux et Montpellier, ce sont en tout 65 restaurants, de l’étoilé à la cantine de quartier, qui ouvrent grand les portes de leur cuisine à l’occasion du Refugee Food Festival 2021.
 
Un réfugié est une personne qui a fui son pays car elle risquait d’y être victime de persécutions et de graves atteintes à ses droits humains en raison de son appartenance ethnique, religieuse, de ses options politiques, de sa nationalité, de son orientation sexuelle ou de son appartenance à un certain groupe social
Au-delà de ce festival, qui sensibilise le grand public à la situation des réfugiés, et fait découvrir les cultures culinaires du monde, il y a une association : Food Sweet Food. Cette association anime un restaurant d’insertion dédié aux cuisiniers réfugiés au coeur même de Paris. Elle propose des formations gratuites aux métiers de la restauration à des réfugiés et les aide à trouver un emploi. Food Sweet Food, c’est aussi un traiteur et un programme d’aide alimentaire qui a distribué 50 000 repas aux nécessiteux lors de la pandémie Covid dans la capitale. Elle gère en outre des programmes pédagogiques pour les jeunes écoliers. Souhaitant s’ancrer plus encore à Marseille, Food sweet food (à l’origine du Refugee Food) s’associe avec l’association phocéenne Départ (la Table de Cana, des étoiles et des femmes, les Beaux Mets) pour, par exemple, porter des projets de sensibilisation de la société civile et d’insertion professionnelle des réfugiés…
Refugee Food festival 2021

Les grandes dates du Refugee Food festival 2021 à Marseille

Mardi 15 juin, cinéma-brasserie La Baleine (cours Julien, 6e arr.), dîner et projection. Cuisine syrienne par Asieh Kentar
Mercredi 16 juin, la Femme du Boucher (rue de Village, 6e arr.), dîner de cuisine afghane par Mohammad Amin
Jeudi 17 juin, bar à cocktails Gaspard (7, bd Notre-Dame, 6e arr.), pairing cocktails, cuisine kazakhe par Roza Akhmetova
Vendredi 18 juin, chez Ouréa (72, rue de la Paix Marcel-Paul, 6e arr.), déjeuner, cuisine afghane par Homa Karimi
Vendredi 18 juin, au couvent Levat x Alf ( 52, rue Levat, 3e arr.), street food de cuisine syrienne par Abdul Rahman El Khatib
Samedi 19 juin, restaurant les Eaux de Mars (135, rue Consolat, 1er arr.), déjeuner de cuisine turque par Enes Bilgin
Samedi 19 juin, opéra Zoizo (rue Beauvau, 1er), dîner, cuisine libanaise par Rita El Laffee
Du 15 au 19 juin, boulangerie Pain Pan (29, rue 3 Frères Barthélémy, 6e arr.), pain afghan avec Suleyman Khanfiroz
Du 15 au 19 juin, la laiterie marseillaise (86, rue Sainte, 7e arr.), fromages éthiopiens et syriens par Tina Demeke Eneyew et Abdul Rahman El Khatib (et son fameux chenklish)
Dimanche 20 juin, Maison Montgrand x la Crème (35, rue Montgrand, 6e arr.), food market sur le thème des cuisines éthiopienne, vénézuelienne, libanaise et syrienne par Tina Demeke Eneyew, Veronica Garcia Rodriguez, Rota El Laffee et Asieh Kentar.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter