Mes recettes

Des crabes à la coriandre, au piment et au citron vert

crabesPréparation : 30 min / Cuisson : 20 min

Votre marché pour 4 personnes : 2 tourteaux femelles de 800 g chacun ; 3 gousses d’ail ; 2 cm de racine de gingembre ; 2 bouquets de coriandre ; 3 tiges de ciboule (oignon vert) ; 1 piment rouge thaï ; 2 citrons verts ; 100 g de beurre ; 1 cuil. à soupe de farine ; 20 cl de vin blanc sec ; une demi cuillère à café de graines de coriandre moulues ; 1 cuil. à soupe d’huile d’olive et un peu de sel.

On y va : écrasez l’ail. Epluchez la racine de gingembre et râpez-la. Hachez finement les feuilles de coriandre et la ciboule. Retirez le pédoncule du piment. Détaillez-le en deux dans la longueur et retirez les graines. Hachez-le. Pressez le jus des citrons. Découpez les crabes déjà cuits. A l’aide du dos d’un gros couteau, cassez les grosses pinces en veillant à ne pas les abîmer. Découpez le coffre en quatre. Dans un petit bol, mélangez le beurre et la farine. Faites chauffer 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive dans le tagine. Faites sauter rapidement l’ail en tournant. Ajoutez le vin blanc et faites frémir. Baissez le feu. Ajoutez le gingembre, la coriandre fraîche, la coriandre moulue, la ciboule, le piment, le jus de citron, le mélange de beurre et farine, les morceaux de crabes et le contenu du coffre des crabes. Mélangez bien. Couvrez et laissez cuire à feu très doux 20 minutes.

Bonus : le tajine de bar aux petits pois et le tajine de poulet aux abricots

Région

BIO. Afin de mieux connaître la consommation des Français par régions, Kantar Worldpanel a réalisé plusieurs études permettant de mettre en lumière les disparités régionales. Ces études démontrent que le Sud-Est est la région du bio avec une consommation de produits bio 18% supérieure au total France. L’étude assure que les magasins bio et primeurs sont fréquentés 75% de plus que dans les autres régions de France. Les habitudes de courses diffèrent elles aussi car le Sud-Est est une région où le poids des seniors est important (30% de plus que la moyenne nationale) ; cela influe sur la fréquence et les paniers d’achat :  les paniers sont plus petits mais le nombre d’actes d’achats est plus élevé. En d’autres termes, on dépense moins mais plus souvent et davantage dans les commerces de proximité et de bouche. Cela s’explique notamment par l’accès aux produits locaux, à portée de main dans cette région. Les études révèlent aussi la place importante des végétaux de substitution : ils sont 24% plus consommés dans le Sud-Est que dans le reste de l’Hexagone.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux