En direct du marché

Nicolas Decitre : de l'industrie à la Vanille noire

vanille noire ok 3La petite famille des glaciers marseillais s’est enrichie, il y a deux ans, d’une nouvelle enseigne portée par Nicolas Decitre. Issu du milieu de l’industrie baignant dans l’export depuis des années, Nicolas a inauguré sa petite échoppe en avril 2014. Un laboratoire à l’arrière, une vitrine à l’avant et une terrasse habillée de jaune et de noir invitant à la dégustation. C’est lors d’un séjour à New York que Nicolas passe la porte d’Il Laboratorio del Gelato. C’est le déclic. Il est temps d’ouvrir sa propre boutique. Retour en France, CAP en poche, il apprend le métier auprès des glaciers réputés de Terre Adelice. Les années sont passées et notre homme prépare des glaces à son goût, “puissantes et parfumées”. Dans l’atelier, pas de lait déshydraté, d’E471 (la fameuse gélatine de porc), ou de colorant en tout genre… Nicolas se sert notamment chez Naturalia, un magasin spécialisé dans les produits bio. Le chocolat de la maison Valrhona, les fruits secs de l’entreprise italienne Damiano, les fruits achetés le matin même chez un grossiste aux Arnavaux. Des produits de qualité qui se retrouvent dans les cornets.

Gourmand tout simplement
Le sorbet à la cerise, composé a minima de 80% de fruits, est saisissant de gourmandise. Tout comme celui à la fraise, savoureux et sucré juste ce qu’il faut. Et puis il y a la vanille noire bien sûr. Un subtil mélange entre les gousses de Madagascar, et un léger goût iodé, qui suscite l’interrogation chez tous les clients. Peut-être des algues qui sait ? L’originalité pour se distinguer ? Une jolie idée…

Kévin Dachez (photos K.D.)

Vanille Noire, 13, rue Caisserie, Marseille 2e arr. ;
infos au 07 77 33 68 19. Tarifs : de 2,50 à 5, 50 € le cornet. Bac demi litre : 10 €.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.