En direct du marché

Nicolas Decitre : de l'industrie à la Vanille noire

vanille noire ok 3La petite famille des glaciers marseillais s’est enrichie, il y a deux ans, d’une nouvelle enseigne portée par Nicolas Decitre. Issu du milieu de l’industrie baignant dans l’export depuis des années, Nicolas a inauguré sa petite échoppe en avril 2014. Un laboratoire à l’arrière, une vitrine à l’avant et une terrasse habillée de jaune et de noir invitant à la dégustation. C’est lors d’un séjour à New York que Nicolas passe la porte d’Il Laboratorio del Gelato. C’est le déclic. Il est temps d’ouvrir sa propre boutique. Retour en France, CAP en poche, il apprend le métier auprès des glaciers réputés de Terre Adelice. Les années sont passées et notre homme prépare des glaces à son goût, “puissantes et parfumées”. Dans l’atelier, pas de lait déshydraté, d’E471 (la fameuse gélatine de porc), ou de colorant en tout genre… Nicolas se sert notamment chez Naturalia, un magasin spécialisé dans les produits bio. Le chocolat de la maison Valrhona, les fruits secs de l’entreprise italienne Damiano, les fruits achetés le matin même chez un grossiste aux Arnavaux. Des produits de qualité qui se retrouvent dans les cornets.

Gourmand tout simplement
Le sorbet à la cerise, composé a minima de 80% de fruits, est saisissant de gourmandise. Tout comme celui à la fraise, savoureux et sucré juste ce qu’il faut. Et puis il y a la vanille noire bien sûr. Un subtil mélange entre les gousses de Madagascar, et un léger goût iodé, qui suscite l’interrogation chez tous les clients. Peut-être des algues qui sait ? L’originalité pour se distinguer ? Une jolie idée…

Kévin Dachez (photos K.D.)

Vanille Noire, 13, rue Caisserie, Marseille 2e arr. ;
infos au 07 77 33 68 19. Tarifs : de 2,50 à 5, 50 € le cornet. Bac demi litre : 10 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter