Art de vivre

Domaine de Murtoli, Bernard et Mathieu Pacaud invités star

bernard mathieu pacaud murtoli le Grand PastisL’incroyable projet confidentiel et absolument magnifique de l’été ? Un duo de chefs, le père et le fils, cumulant 6 étoiles à eux deux, à la tête d’un restaurant éphémère au domaine de Murtoli, l’un des plus beaux spots du monde. Du 4 juillet au 2 septembre, Bernard et Mathieu Pacaud ont carte blanche pour créer des menus à quatre mains. “Tout est parti de Murtoli. Nous avons fait de longues marches dans le maquis pour récolter des herbes sauvages” raconte Mathieu Pacaud. Le jeune cuisinier a, ensuite, fait la rencontre de Jacques Abbatucci, dont les veaux figurent au rang de la meilleure viande de l’île, goûté les volailles de Bonifacio et les spécialités de toute l’île. “Paul et moi avons partagé des recettes ancestrales corses. J’ai voulu partir de cette base pour créer un menu surprenant, authentique, qui transmettrait l’essence de la Corse. Je me suis aussi donné pour défi de faire déguster aux Corses des produits de leur quotidien, en leur donnant l’impression de les goûter pour la première fois”, poursuit Mathieu Pacaud soulignant au passage ses liens avec Paul Canarelli, le propriétaire du domaine de Murtoli.

A l’extrême sud de la Corse, Murtoli est un immense et envoûtant domaine dont le nom évoque la vie frugale des Corses du maquis : Murtoli, la bergerie. Paul Canarelli a restauré 19 bergeries enfouies dans la verdure et exploite maintenant sa propre ferme avec potager, laiterie, fromagerie, moulin, distillerie, troupeaux d’élevage, ruches, champs d’oliviers. Il a demandé aux Pacaud, par ailleurs à la tête de trois restaurants à Paris (l’Ambroisie, Histoires et Hexagone), de venir sur place travailler les produits du terroir. De juillet à août, père et fils vont mettre en valeur les produits de cette île en proposant deux menus pour le restaurant, La Table de la Ferme. Blanc-manger d’œuf à la népita, coulis de petits pois, miel sauvage de romarin ; côte de veau tigré, bonbons de tomme de brebis, fleur de câpre et citron confit ; pastilla contemporaine à la fleur de coriandre, noisette de Cervione rencontreront sûrement leur public…

Domaine de Murtoli, vallée de l’Ortolo, 20100 Sartène ; infos au 04 95 71 69 24

Photos Camille Moirenc, Lucile Cubin-Pliestik, Laura Jacques

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter