Art de vivre

Domaine de Murtoli, Bernard et Mathieu Pacaud invités star

bernard mathieu pacaud murtoli le Grand PastisL’incroyable projet confidentiel et absolument magnifique de l’été ? Un duo de chefs, le père et le fils, cumulant 6 étoiles à eux deux, à la tête d’un restaurant éphémère au domaine de Murtoli, l’un des plus beaux spots du monde. Du 4 juillet au 2 septembre, Bernard et Mathieu Pacaud ont carte blanche pour créer des menus à quatre mains. « Tout est parti de Murtoli. Nous avons fait de longues marches dans le maquis pour récolter des herbes sauvages » raconte Mathieu Pacaud. Le jeune cuisinier a, ensuite, fait la rencontre de Jacques Abbatucci, dont les veaux figurent au rang de la meilleure viande de l’île, goûté les volailles de Bonifacio et les spécialités de toute l’île. « Paul et moi avons partagé des recettes ancestrales corses. J’ai voulu partir de cette base pour créer un menu surprenant, authentique, qui transmettrait l’essence de la Corse. Je me suis aussi donné pour défi de faire déguster aux Corses des produits de leur quotidien, en leur donnant l’impression de les goûter pour la première fois », poursuit Mathieu Pacaud soulignant au passage ses liens avec Paul Canarelli, le propriétaire du domaine de Murtoli.

A l’extrême sud de la Corse, Murtoli est un immense et envoûtant domaine dont le nom évoque la vie frugale des Corses du maquis : Murtoli, la bergerie. Paul Canarelli a restauré 19 bergeries enfouies dans la verdure et exploite maintenant sa propre ferme avec potager, laiterie, fromagerie, moulin, distillerie, troupeaux d’élevage, ruches, champs d’oliviers. Il a demandé aux Pacaud, par ailleurs à la tête de trois restaurants à Paris (l’Ambroisie, Histoires et Hexagone), de venir sur place travailler les produits du terroir. De juillet à août, père et fils vont mettre en valeur les produits de cette île en proposant deux menus pour le restaurant, La Table de la Ferme. Blanc-manger d’œuf à la népita, coulis de petits pois, miel sauvage de romarin ; côte de veau tigré, bonbons de tomme de brebis, fleur de câpre et citron confit ; pastilla contemporaine à la fleur de coriandre, noisette de Cervione rencontreront sûrement leur public…

Domaine de Murtoli, vallée de l’Ortolo, 20100 Sartène ; infos au 04 95 71 69 24

Photos Camille Moirenc, Lucile Cubin-Pliestik, Laura Jacques

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.