Magazine

Avec Franck Ferré, le PL135 tourne la page du Petit Longchamp

pl135 Petit Longchamp Grand PastisLe 19 avril dernier, Franck Ferré rejoignait le club des restaurateurs marseillais. En s’installant au PL135, le jeune a tout misé sur le Petit Longchamp, un bistrot de quartier né dans les fifties, pariant sur l’avenir modeux qui se dessine pour le quartier (chez Mémé et bientôt chez Pépé). Nouvelle équipe, nouvelle déco bobo et nouvelle carte se combinent dans un esprit friendly et très cool. Après avoir travaillé de longues années durant dans des spots culturels (la Gaîté Lyrique, le Théâtre du Merlan, le Docks des Suds) et divers festivals nationaux (Les Francofolies, We Love Green, Marsatac, Fiesta des Suds…), Franck Ferré a pris un virage à 180 degrés. Son objectif : servir une cuisine de qualité, locavore, inventive et de saison, des vins de petits producteurs et d’excellents spiritueux.
Pour mener à bien la mission, Ferré s’est adjoint les services de Loïc Buisson. Ancien de chez Fauchon à Paris, Loïc a fait connaître Buisson avec son restaurant parisien : “La Bruyère”. Sur l’ardoise, le duo propose de (re)découvrir le jambon Duroc 23 mois d’affinage, des assortiments de fromages affinés, quelques verres pour trinquer. Du comptoir à la table, on saute le pas : la pêche de ligne s’imagine en carpaccio ou simplement grillée, les légumes jutes croquants, les viandes évoluent au gré du marché.
Sur le mur de briques enduites, des étagères chargées de livres en accès libre ; assis sur quelques chaises art-déco, on zieute le chef qui s’agite en cuisine pendant que Franck débouche quelque bouteille biodynamique. Une épicerie paysanne au coin de la rue contribue à l’esprit calme qui prévaut ici. Un nouveau spot pour l’été ?

PL135, le Petit Longchamp, 135, rue Consolat, Marseille 1er arr. ;  infos et résas au 04 96 21 57 32.
Grignotage jambon, fromage un verre de vin : 20 € environ ; assiettes 15-16 € ; desserts 8 € environ. Carte des vins de 22 à 45 € la bouteille.

Photos Michel Eisenlohr

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.