Magazine

Avec Franck Ferré, le PL135 tourne la page du Petit Longchamp

pl135 Petit Longchamp Grand PastisLe 19 avril dernier, Franck Ferré rejoignait le club des restaurateurs marseillais. En s’installant au PL135, le jeune a tout misé sur le Petit Longchamp, un bistrot de quartier né dans les fifties, pariant sur l’avenir modeux qui se dessine pour le quartier (chez Mémé et bientôt chez Pépé). Nouvelle équipe, nouvelle déco bobo et nouvelle carte se combinent dans un esprit friendly et très cool. Après avoir travaillé de longues années durant dans des spots culturels (la Gaîté Lyrique, le Théâtre du Merlan, le Docks des Suds) et divers festivals nationaux (Les Francofolies, We Love Green, Marsatac, Fiesta des Suds…), Franck Ferré a pris un virage à 180 degrés. Son objectif : servir une cuisine de qualité, locavore, inventive et de saison, des vins de petits producteurs et d’excellents spiritueux.
Pour mener à bien la mission, Ferré s’est adjoint les services de Loïc Buisson. Ancien de chez Fauchon à Paris, Loïc a fait connaître Buisson avec son restaurant parisien : « La Bruyère ». Sur l’ardoise, le duo propose de (re)découvrir le jambon Duroc 23 mois d’affinage, des assortiments de fromages affinés, quelques verres pour trinquer. Du comptoir à la table, on saute le pas : la pêche de ligne s’imagine en carpaccio ou simplement grillée, les légumes jutes croquants, les viandes évoluent au gré du marché.
Sur le mur de briques enduites, des étagères chargées de livres en accès libre ; assis sur quelques chaises art-déco, on zieute le chef qui s’agite en cuisine pendant que Franck débouche quelque bouteille biodynamique. Une épicerie paysanne au coin de la rue contribue à l’esprit calme qui prévaut ici. Un nouveau spot pour l’été ?

PL135, le Petit Longchamp, 135, rue Consolat, Marseille 1er arr. ;  infos et résas au 04 96 21 57 32.
Grignotage jambon, fromage un verre de vin : 20 € environ ; assiettes 15-16 € ; desserts 8 € environ. Carte des vins de 22 à 45 € la bouteille.

Photos Michel Eisenlohr

2 Comments

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.