Restaurants en Provence

Le Golden Tulip mise sur la générosité de Cyrille Repetto

golden tulip de la Joliette accueille le chef Cyrille RepettoL’arrivée d’un hôtel Golden Tulip dans le périmètre Joliette-Euroméditerranée marque le retour sur le devant de la scène marseillaise de Cyrille Repetto. Chef ultra-discret lui aussi passé par les cuisines de Dominique Frérard aux Trois Forts, Repetto insuffle un vent de Méditerranée au restaurant de ce gros paquebot aux lignes futuristes, un hôtel dessiné comme un vaisseau de Star Wars immaculé, discrètement posé entre docks et passerelle. Le style Repetto se lit ici avec évidence : des assiettes généreuses, des produits d’ici et une heureuse franchise dans les goûts qui contraste avec le maniérisme pédant ambiant. Le cannelloni de saumon fumé se pare d’une esquinade à la coriandre et gingembre-espuma avocat et sauce cocktail. Quelques petits oeufs de poisson volant pour le craquant et la virgule iodée en note finale donnent le ton. Une fourchette de légumes croquants ici, un assaisonnement équilibré là : c’est du Repetto tel qu’en lui même. Suit un superposé de punta et brousse (viande de cochon finement persillée et tendre, cuite en fines tranches) accompagné de cannelloni de ratatouille confite et d’un jus acidulé à la sauge. Une très jolie assiette qui donne envie de saucer sans bouder son plaisir. En dépit de certaines redites (les espumas et écumes se retrouvent dans chaque assiette, les cannellonis de saumon bégaient avec les cannelloni de ratatouille), il y a beaucoup de force dans le style Repetto qui veut régaler ses hôtes. Jusqu’à la tarte aux fraises déstructurée et sa crème mousseline à la pistache, on sent l’énergie et la force d’un cuisinier accompli. Le service est agréable, discret et jamais obséquieux : une volonté de simplicité efficace voulue par le directeur de l’hôtel, Christophe Torres. Alors faut-il y aller ? Oui pour le calme ambiant et la fluidité tant dans le service que dans l’organisation de l’espace. Oui pour le rapport quantité et qualité/prix et les valeurs, classiques certes, mais sûres, que défend Cyrille Repetto, le cuisinier très “force tranquille” qui se rappelle à notre bon souvenir.

“La Table” du Golden tulip, 6, place Henri-Verneuil, Marseille 2e arr. ; réservations au 04 88 91 22 70. Ardoise déjeuner : 25 et 35 €. Carte de 40 à 50 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Extrait du site internet de l’hôtel : “la carte du restaurant est élaborée par un duo de passionnés, le chef étoilé Philippe Renard et Cyrille Repetto qui œuvre au fourneau avec sa brigade”.
    Cela mérite quelques précisions svp !

    • Philippe Renard est l’ancien chef du Lutetia à Paris. La fermeture de l’hôtel (voisin du Bon marché, angle rue de Sèvre et bd Raspail) a incité le cuisinier à créer une nouvelle adresse Rive Gauche, au coeur du jardin du Luxembourg à Paris encore. Parallèlement, Renard joue le rôle de consultant pour le groupe Golden Tulip. Il a travaillé en étroite collaboration avec Cyrille Repetto afin de composer, à deux, une carte en adéquation avec les standards du groupe et les spécificités de l’hôtel marseillais.
      Et voilà, j’espère vous avoir éclairé. Amitiés

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.