Magazine

Grace Tulomba Dasilva : « Je vais ouvrir un restaurant à Marseille »

Grace Tulomba Dasilva chef né à Kinshasa au Congo

Grace Tulomba Dasilva veut se faire connaître et, pour y parvenir, ce cuisinier passionné a eu l’idée de venir à la rencontre des Marseillais en organisant un déjeuner, qui sera servi le 6 mai prochain, au restaurant Le République. Avec mille projets dans la tête, Grace se prépare également à l’ouverture, cet été, de son premier établissement, rue de la République (2e arr). De Kinshasa à Marseille, le parcours de ce chef, tout juste trentenaire, est pour le moins atypique puisqu’il cumule une formation empirique et familiale avec un passage en école de commerce, chez Kedge, et un CAP cuisine.

« J’ai grandi à Kinshasa jusqu’à 13 ans et nous avons quitté le Congo pour des raisons politiques. Mes parents ont pensé un temps vivre en Suisse mais on a préféré rester en France, raconte ce passionné de reblochon et de munster. Seul garçon avec 5 sœurs, je n’étais pas le roi à la maison, bien au contraire ! Ma mère détestait l’idée qu’un homme en fasse moins qu’une femme et qu’il mette les pieds sous la table. Elle me demandait souvent de l’accompagner dans son activité de traiteur pour mariages africains, pour combler les lacunes culinaires que j’avais par rapport à mes sœurs. J’ai beaucoup cuisiné avec maman… »

« La peur de l’échec ne doit pas être plus forte que l’envie de réussir »

Grace Tulomba Dasilva
Une des recettes de Grace Tulomba Dasilva, chef congolais vivant à Marseille

Jusqu’ici, Grace a beaucoup travaillé dans la restauration rapide : Quick, Burger King, Va Piano… De Grand Littoral aux Terrasses du Port, il a mis à profit sur le terrain sa formation théorique toujours à des postes stratégiques. Alors qu’il était en poste dans une enseigne se revendiquant de gastronomie française, un jour de décembre 2022, deux hommes lui disent : – Vous travaillez dans un restaurant français mais vous n’avez pas une tête de Français ».

Des plats version Tulomba Dasilva 

Ce bel exemple de connerie humaine lui donne la motivation suffisante pour se lancer. L’année 2023 sera celle de l’émancipation : – C’est le bon moment, je vais proposer mon truc à moi, je vais servir des assiettes qui reflètent qui je suis », explique Grace qui mettra le yassa, l’attieke, le maffe ou le masu, plat star de la cuisine congolaise, au menu. « Le masu est une recette à base de haricots blancs ou rouges qu’on travaille à la sauce tomate et aux épices à laquelle on ajoute de la viande. Moi, je l’imagine avec une effilochée de bœuf cuisson 6 heures, avec des tuiles bissap et de la banane plantain ». Grace cuisinera avec sa maman Nelly : « Maman a toujours été très présente dans ma vie, j’ai grandi aussi avec mes tantes et je pense que cet apport féminin ça m’a donné de la force ». Trois effectifs en cuisine et autant en salle, Mama Nelly ouvrira cet été. Jamais autant que cette année, la cuisine africaine n’a été autant mise à l’honneur. L’ouverture de Mama Nelly arrive au bon moment.

Déjeuner découverte du chef Grace Tulomba Dasilva, samedi 6 mai au restaurant Le République, 1, place Sadi-Carnot, 2e arr.
Infos et réservations au 06 70 02 94 08 et reservation@restaurantlerepublique.com

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.