Mes recettes

Osso-bucco de lotte aux girolles et petite gremolata

gremolataPréparation : 20 min / Cuisson : 20 min

Votre marché pour 6 personnes : 1 belle queue de lotte de 1,2-1,3 kg ; 350 g de girolles ; 2 carottes ; 3 tomates ; 2 échalotes ; 20 g de beurre ; 1 filet d’huile d’olive ; 50 cl de fumet de poisson ; sel et poivre du moulin.
Pour la gremolata : 1 gousse d’ail ; 1 orange ; 1 citron jaune ; 1 cuillère à soupe de coriandre ciselée et 1 cuillère à soupe de persil ciselé.

On y va : 
pour la gremolata : peler et dégermer l’ail. Rincer les agrumes et prélever les zestes.  Mixer rapidement la gousse d’ail, les herbes ciselées et les zestes d’agrumes. Bien mélanger et réserver.

Osso-bucco : couper les filets de lotte en tronçons d’environ 5 à 6 cm.  Nettoyer les girolles en coupant le bout du pied et en grattant délicatement la tige. Si elles sont terreuses, les essuyer avec un linge légèrement humide. Eplucher et laver les carottes. Les tailler en fines rondelles. Laver et couper les tomates en quartiers. Eplucher et émincer finement les échalotes.
Dans une cocotte en fonte, faire chauffer le beurre et l’huile. Saisir les morceaux de lotte pendant 2 à 3 minutes à feu vif sur toutes les faces jusqu’à ce qu’ils soient légèrement colorés. Assaisonner selon votre goût et réserver.  Faire revenir l’échalote, dans la cocotte, dans le reste d’huile d’olive et de beurre. Ajouter les rondelles de carottes, les girolles et les quartiers de tomates. Déposer les morceaux de lotte et verser le fumet de poisson. Laissez mijoter à feu doux pendant 15 à 20 minutes en mélangeant régulièrement. Servir votre osso-bucco de lotte aux girolles parsemé de gremolata.

Conseil de pro : à déguster avec une bière de Noël bien fraîche !

Bonus : et puis il y a aussi la version avec du veau et toujours réussie.

Photo Amélie Roche

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.