Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Restaurants en Provence

Grumpy cakes à Marseille, 100% fait maison

grumpy 3Le centre-ville regorge de petites adresses proposant une restaurantion sur le pouce à destination de ceux qui bossent. A l’heure du déjeuner, lorsqu’on ne dispose que d’une heure, mieux vaut éviter les restos et se reporter sur une formule express. Malheureusement, grumpy 2l’écrasante majorité de l’offre est médiocre et difficile de débusquer la bonne enseigne. Dans le quartier opéra, cet estaminet est tenu par deux jeunes dont on voit qu’ils ne sont pas issus du milieu de la restauration. Les gestes sont hésitants mais leur carte l’affirme : « Ici, tout est fait maison ». Voilà qui est engageant et… vrai. Cakes, salade, soupe du jour, wraps, quiches, fougasses garnies représentent le gros de l’offre. Au déjeuner une quiche échalotes-brie s’accompagne d’un wrap poulet mariné-légumes. Rien à dire sur la fraîcheur en effet ni sur le caractère familial de la préparation. En revanche, la salade a été mal lavée et quelques pucerons sont restés accrochés aux côtes. Le Wra est pas mal, étouffant comme tous les wraps, mais le poulet est tendre. Un petit cookie « Nina » ou un petit cookie « Simone »… on hésite mais les deux sont très bons. Verdict ? 11 € pour les 2 plats et le cookie, ce qui n’a rien de ruineux. On conseille l’adresse, bien plus convaincante que nombre de ses voisines…

Grumpy cakes, 12, rue Corneille, Marseille 1er arr. ; 04 91 52 1 68.
Formules 11 € au déjeuner ; petit-déjeuner à 5 € et brunch à 12 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.