Restaurants en Provence

Une petite virée dans le Vaucluse

→ Apt- L’Intramuros C’est un concept furieusement tendance : les restos brocante. Comme une réponse à la vague des restaurants blancs, gris et noirs aux murs lisses à angles droits dont on nous a gavés pendant une décennie, ces tables renouent avec le vintage. Oublié l’épure et le monotone, place à l’imagination un tantinet plus poétique. Chez René-Marc Robert, ce sont les sixties qui sont à l’honneur ; les tables sont organisées dans un joyeux bric à brac de brique et de broque plein de charme. A midi, on y réserve pour le plat du jour mais c’est le soir qu’il faut venir de préférence, l’ambiance se faisant plus intime. En cuisine, le fiston nous mitonne une carte on ne peut plus bistrotière en accord avec le cadre.

120, rue de la République, 84400 Apt. Résas au 04 90 06 18 87.

serge→ Carpentras – Chez Serge (photo ci-contre) Ici, on mange de la truffe tuber melanosporum en hiver, tuber aestivum en été, de la brumale de l’alba… Le tout arrosé par une carte des vins parmi les plus éloquentes du nord Vaucluse. Dans cette vieille maison pleine de charme réinterprétée sur un mode contemporain, Serge règne en roi. Il assure le spectacle en salle, accueille, bise, parle, rit et on passe un joli moment.  Entre design industriel et chic campagnard, on savoure aussi l’excellente formule déjeuner en semaine à 17 €. A visiter, ça devrait vous plaire.

90, rue Cottier, 84200 Carpentras. Résas au 04 90 63 21 24. Menu midi 17 €, truffe côté bistrot 19 € ; 27, 37 et 57 € ; carte 40 €.

→ Ménerbes – le café Veranda Commençons par la carte : escalope de foie gras chaud saisie à la fleur de sel, endive crue acidulée à la mangue, jus réduit à la truffe ; daurade royale en cuisson lente au four, vinaigrette de pistou, escabèche de tomate ; homard entier et noix de saint-jacques rôtis dans un beurre citronné ; ris de veau Rossini-escalope de foie gras chaud, réduction de jus de truffe… Cuisine de tradition, plats classiques, interprétation façon brasserie chic dans ce restaurant installé au coeur de Ménerbes. Hubert en cuisine se régale et régale une clientèe de Vauclusiens et de people habitués au meilleur. Sans oublier la fameuse vue sur le petit Luberon…

Avenue Marcellin-Poncet, 84560 Ménerbes. Résas au 04 90 72 33 33. Menu midi 16 € ; formules 38,50, 48 et 64 € ; carte 65-70 €.

au fil du temps→ Pernes-les-Fontaines – Au fil du temps Adresse à suivre ; Claire et Julien Drouot sont partis à Saint-Rémy et ont confié leur maison en gérance à Jérôme et Angellina. Une maison pas encore testée mais quelques fiables amis fines gueules m’ont assuré que ça valait le coup…

51, place Louis-Giraud, 84210 Pernes-les-Fontaines.
Résas au 04 90 30 09 48.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Moi je vous conseille d’aller à Cucuron “la Petite maison de Cucuron” un restaurant d’Eric Sapet. Carte des vins des côtes du Rhone et cuisine excellentes

    • Certes, SAPET et même ça eut payé !
      Dommage que le prix des vins soit exhorbitant, comme bien trop de restaurateurs en France qui confondent vivre honorablement par la valeur ajoutée du vin à la cuisine et racket organisé ou tropéization des tarifs !

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter