Restaurants en Provence

Une petite virée dans le Vaucluse

→ Apt- L’Intramuros C’est un concept furieusement tendance : les restos brocante. Comme une réponse à la vague des restaurants blancs, gris et noirs aux murs lisses à angles droits dont on nous a gavés pendant une décennie, ces tables renouent avec le vintage. Oublié l’épure et le monotone, place à l’imagination un tantinet plus poétique. Chez René-Marc Robert, ce sont les sixties qui sont à l’honneur ; les tables sont organisées dans un joyeux bric à brac de brique et de broque plein de charme. A midi, on y réserve pour le plat du jour mais c’est le soir qu’il faut venir de préférence, l’ambiance se faisant plus intime. En cuisine, le fiston nous mitonne une carte on ne peut plus bistrotière en accord avec le cadre.

120, rue de la République, 84400 Apt. Résas au 04 90 06 18 87.

serge→ Carpentras – Chez Serge (photo ci-contre) Ici, on mange de la truffe tuber melanosporum en hiver, tuber aestivum en été, de la brumale de l’alba… Le tout arrosé par une carte des vins parmi les plus éloquentes du nord Vaucluse. Dans cette vieille maison pleine de charme réinterprétée sur un mode contemporain, Serge règne en roi. Il assure le spectacle en salle, accueille, bise, parle, rit et on passe un joli moment.  Entre design industriel et chic campagnard, on savoure aussi l’excellente formule déjeuner en semaine à 17 €. A visiter, ça devrait vous plaire.

90, rue Cottier, 84200 Carpentras. Résas au 04 90 63 21 24. Menu midi 17 €, truffe côté bistrot 19 € ; 27, 37 et 57 € ; carte 40 €.

→ Ménerbes – le café Veranda Commençons par la carte : escalope de foie gras chaud saisie à la fleur de sel, endive crue acidulée à la mangue, jus réduit à la truffe ; daurade royale en cuisson lente au four, vinaigrette de pistou, escabèche de tomate ; homard entier et noix de saint-jacques rôtis dans un beurre citronné ; ris de veau Rossini-escalope de foie gras chaud, réduction de jus de truffe… Cuisine de tradition, plats classiques, interprétation façon brasserie chic dans ce restaurant installé au coeur de Ménerbes. Hubert en cuisine se régale et régale une clientèe de Vauclusiens et de people habitués au meilleur. Sans oublier la fameuse vue sur le petit Luberon…

Avenue Marcellin-Poncet, 84560 Ménerbes. Résas au 04 90 72 33 33. Menu midi 16 € ; formules 38,50, 48 et 64 € ; carte 65-70 €.

au fil du temps→ Pernes-les-Fontaines – Au fil du temps Adresse à suivre ; Claire et Julien Drouot sont partis à Saint-Rémy et ont confié leur maison en gérance à Jérôme et Angellina. Une maison pas encore testée mais quelques fiables amis fines gueules m’ont assuré que ça valait le coup…

51, place Louis-Giraud, 84210 Pernes-les-Fontaines.
Résas au 04 90 30 09 48.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Moi je vous conseille d’aller à Cucuron “la Petite maison de Cucuron” un restaurant d’Eric Sapet. Carte des vins des côtes du Rhone et cuisine excellentes

    • Certes, SAPET et même ça eut payé !
      Dommage que le prix des vins soit exhorbitant, comme bien trop de restaurateurs en France qui confondent vivre honorablement par la valeur ajoutée du vin à la cuisine et racket organisé ou tropéization des tarifs !

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter